Mahrez

Première conséquence de la participation ratée à la CAN : L’Algérie chute à la 43e place au premier classement FIFA de 2022

Comme on pouvait s’y attendre, la sélection algérienne a payé le prix fort de sa participation fiasco lors de la précédente Coupe d’Afrique des nations clôturée dimanche dernier au Cameroun par la consécration du Sénégal.

Première conséquence de cette participation ratée, avec un point seulement au compteur et une élimination amère dès le premier tour, une chute libre au classement de la FIFA.
Ce classement, publié jeudi par la première instance footballistique mondiale, a vu la sélection algérienne dégringoler à la 43e place au classement mondial.
Les Verts perdent ainsi 14 places à l’occasion du premier classement FIFA de l’année 2022. Au plan continental, l’équipe de Djamel Belmadi qui avait terminé l’année 2021 à la 29e place mondiale et la 3e en Afrique, recule au 7e rang. Alors que le Sénégal, récent vainqueur de sa première CAN, conserve sa première place africaine et se hisse à la 18e place mondiale, devant le Maroc (24e), le Nigéria (32e) et l’Egypte (34e).
Le Cameroun, adversaire de l’Algérie aux barrages africains qualificatifs pour la Coupe du monde 2022, fait un bond de 12 places (38e) et occupe désormais le 6e rang africain. Les autres sélections figurant dans le Top 10 africain sont : l’Egypte (34e), la Tunisie (36e), le Cameroun (38e), le Mali (48e), la Côte d’Ivoire (51e) et le Burkina Faso (56e). Au classement mondial, la Belgique reste la première nation du classement Fifa devant le Brésil et la France. Ce classement pourrait se répercuter sur l’équipe nationale en cas de qualification au prochain Mondial. Les Algériens vont s’en apercevoir lors du tirage au sort de la messe footballistiques mondiale en n’ayant pas la possibilité d’éviter les grosses cylindrées, vu qu’ils seront logés dans les niveaux 3 ou 4.
Heureusement aussi que cette chute dans le classement mondial intervient après le tirage au sort des barrages du Mondial, sinon le ‘’Club Algérie’’ n’aurait pas bénéficié de l’avantage de recevoir son adversaire dans ces barrages lors du match retour.
Hakim S.