confinementp3

LEVÉ DANS QUATRE WILAYAS : Le confinement partiel prolongé jusqu’au 13 juin

Le Gouvernement a décidé, jeudi, de prolonger le confinement partiel à domicile de 17 heures jusqu’au lendemain à 7 heures, sur certaines wilayas pour une période de quinze (15) jours, à compter d’aujourd’hui jusqu’au samedi 13 Juin 2020, tout en le levant totalement dans quatre wilayas du pays qui ne comptent plus des cas de contamination du Covid-19. Il s’agit de Saïda, Tindouf, Illizi et Tamanrasset. En effet, cette décision est applicable aux wilayas de Batna, Béjaïa, Blida, Tlemcen, Tiaret, Tizi-Ouzou, Alger, Sétif, Sidi Bel-Abbès, Constantine, Annaba, Médéa, Oran, Bordj Bou-Arréridj, Tipasa et Aïn Defla, pour le reste des wilayas, le gouvernement a décidé un confinement partiel à domicile de 19h00 jusqu’au lendemain à 7h00 du matin pour une période de quinze (15) jours. Pour la levée du confinement sur les quatre wilayas, le Gouvernement a indiqué, dans son communiqué qu’elle est motivée par « les résultats favorables enregistrés au niveau de deux indicateurs qui reposent sur la stabilisation du nombre de nouveaux cas décomptés à quinze (15) jours d’intervalle entre le 11 et le 26 mai 2020, ainsi que le taux de reproduction ou « Ro » qui est inférieur à 1 (Ro <1) sachant qu’en situation de forte contagion, ce taux de reproduction est supérieur à 3 (Ro >3) », précise la même source. Par ailleurs, ces indicateurs constituent des objectifs qui peuvent être atteints par d’autres wilayas en fonction du degré d’observance des règles et consignes sanitaires. « Cette mesure de levée totale du confinement est accompagnée du maintien du dispositif d’encadrement sanitaire strict au niveau de ces wilayas avec le renforcement du contrôle sanitaire au niveau des points d’entrée et la recherche active et systématique des sujets contacts en cas de contagion, afin de rompre rapidement la chaîne de transmission du Coronavirus (Covid-19), comme cela est pratiqué depuis le début de la pandémie ».

L’obligation du port du masque
Ce qui est maintenant à retenir de cette mise à jour du dispositif de confinement, c’est le rappel insistant sur l’obligation du port du masque. En effet, le Gouvernement a appelé les citoyens et les citoyennes à poursuivre les efforts déployés en matière de respect des mesures d’hygiène, de l’obligation du port de masque de protection, de distanciation sociale et de l’ensemble des mesures barrières édictées par l’autorité sanitaire à l’effet de contribuer à la rupture de la chaîne de propagation du Covid-19. « C’est grâce à la poursuite de cette mobilisation citoyenne que l’on pourrait conforter ces résultats encourageants au niveau d’autres wilayas où commencent à émerger une amélioration des indicateurs épidémiologiques », indique le communiqué du Premier ministère. En effet, il a été observé que des wilayas où les citoyens ont respecté les mesures de prudence nécessaires pour leur protection et celle de leur entourage, des résultats significatifs ont été obtenus. Mais ces indicateurs demeurent fragiles et pourraient connaître une détérioration rapide en cas de relâchement de la discipline et de nos comportements à l’égard des mesures de précaution édictées, auquel cas les pouvoirs publics pourraient être amenés à renforcer de nouveau les mesures de confinement.

L’UGCAA appelle à … la réouverture des commerces
L’Union Générale des Commerçants et Artisans Algériens (UGCAA) a appelé, hier dans un communiqué rendu public, à la reprise des activités économiques et la réouverture des commerces pour alléger les difficultés sociales et préserver les postes de travail et protéger les entreprises. Pour l’UGCAA, cette reprise économique n’est pas contraire aux mesures du confinement ni encore à l’obligation de se conformer aux règles de prévention contre la propagation du coronavirus. L’Union Générale des Commerçants et Artisans Algériens a souligné qu’elle poursuivra son travail de sensibilisation en direction de ses adhérents dans le cadre de la lutte de la propagation du Covid-19 comme l’obligation du port du masque et autres mesures sanitaires et ce à travers ses cellules au niveau des différentes wilayas du pays.
Sarah Oubraham