ALGERIE - QATAR

L’ÉMIR DE L’ÉTAT DU QATAR À LAMAMRA : « J’ai une grande estime pour le Président Tebboune »

Le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, Ramtane Lamamra a été reçu hier à Doha par l’Émir de l’État du Qatar, cheikh Tamim Ben Hamad Al-Thani, dans le cadre de sa visite de travail au Qatar en qualité d’envoyé spécial du président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a indiqué un communiqué du ministère.

À l’entame de la rencontre, Lamamra « a remis à Son Altesse un message de son frère, le Président Abdelmadjid Tebboune, et lui a transmis ses sincères salutations et ses vœux de progrès et de prospérité pour l’État du Qatar, pays frère », précise le communiqué.
De son côté, l’Émir de l’État du Qatar a fait part de sa « grande estime pour le Président Tebboune et sa fierté de la relation privilégiée les unissant, formant le vœu de le rencontrer à l’avenir et poursuivre leurs efforts sincères pour booster le partenariat stratégique bilatéral et servir les questions et les intérêts communs de la nation arabe », ajoute la même source. Au cours de cette rencontre qui s’est déroulée en présence de son Excellence Sheikh Mohammed Bin Abdulrahman Bin Jassim Al Thani, vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères et de deux délégations de haut niveau des deux parties, « l’Émir du Qatar et le ministre algérien ont évoqué les relations fraternelles unissant les deux pays et les deux peuples frères ».

Il a également été question des perspectives prometteuses de développement de la coopération bilatérale, notamment dans les domaines commercial, économique et d’investissement, conformément aux directives des dirigeants des deux pays, partant de leur souci de consolider les liens de solidarité et de coopération et de renforcer la coordination et l’action commune, au service des questions qui intéressent la nation arabe, à leur tête la cause palestinienne.

Promouvoir l’action arabe commune

À ce titre, les deux parties ont relevé « l’importance de promouvoir l’action arabe commune dans le contexte des préparatifs pour les prochaines échéances importantes, notamment le sommet arabe prévu cette année en Algérie, ainsi que la nécessité de saisir cette occasion pour réaliser un saut qualitatif à même de rendre l’action arabe commune plus efficace et plus crédible et de renforcer ses mécanismes en vue de résoudre les crises et les conflits dans la région arabe », poursuit le communiqué.
Au terme de la rencontre, les deux parties « ont salué la convergence des vues sur l’ensemble des questions d’intérêt commun et la promotion de la coopération bilatérale dans divers domaines, de façon à traduire la particularité des relations fraternelles bilatérales et le partenariat stratégique entre les deux pays ».
Dans le cadre de sa visite de travail à Doha, en sa qualité d’Envoyé personnel du président de la République, Lamamra a aussi tenu une séance de travail avec son homologue qatari, Cheikh Mohamed Bin Abdul Rahman Al-Thani, vice-Premier ministre et chef de la diplomatie du Qatar, a indiqué hier, un communiqué du ministère des Affaires étrangères. Lors de cette rencontre, les deux ministres ont exprimé « leur satisfaction quant au niveau des relations bilatérales à la faveur de la coopération étroite et de l’entente fraternelle ainsi que la détermination commune des dirigeants des deux pays, le président Abdelmadjid Tebboune et l’émir du Qatar Cheikh Tamim Ben Hamad Al Thani, à développer et à hisser ces relations afin de construire un partenariat stratégique dans tous les domaines », note le communiqué.

Prochaine session de la commission bilatérale mixte
Les deux parties ont passé en revue les mécanismes de la coopération entre les deux pays et les préparatifs aux prochaines échéances bilatérales, notamment l’échange de visites de haut niveau et la tenue de la prochaine session de la commission bilatérale mixte sous la présidence des chefs des gouvernements des deux pays, ainsi que l’enrichissement du cadre juridique de la coopération et du partenariat, selon la même source.
Au niveau régional, les chefs de la diplomatie des deux pays ont abordé les développements de la situation sur la scène arabe, notamment la crise libyenne au sujet de laquelle ils ont mis l’accent sur l’impératif de poursuivre les efforts pour relancer la solution politique à la crise et éviter toute atteinte à la souveraineté, à l’unité et à la stabilité de la Libye.
Ils ont également échangé leur vues sur plusieurs dossiers au niveau du continent africain et les perspectives de promouvoir les solutions pacifiques et politiques aux crises qui compromettent les efforts visant la stabilité et le développement économique, ajoute la même source. Les deux parties ont convenu, à l’issue de leur rencontre, de renforcer la concertation et la coordination en adéquation avec les développements accélérés de la situation sur les scènes régionale et internationale.
R. N.