TEBBOUNEP3

LE PRÉSIDENT TEBBOUNE L’A ANNONCÉ HIER, EN CONFÉRENCE DE PRESSE CONJOINTE AVEC SON HOMOLOGUE PALESTINIEN : Rencontre de réconciliation des factions palestiniennes à Alger

Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a reçu hier à Alger, le président de l’État de Palestine, Mahmoud Abbas, qui effectue une visite d’État de trois jours en Algérie.

Les entretiens entre les deux parties ont été élargis aux délégations des deux pays, en présence du chef de la diplomatie nationale, Ramtane Lamamra et son homologue palestinien, Ryad Al-Maliki ainsi que des représentants du corps diplomatique accrédité en Algérie.
À l’issue de l’audience présidentielle, les deux Présidents ont animé une conférence de presse conjointe. Après avoir renouvelé le message de bienvenue à son invité de marque ainsi qu’aux membres de sa délégation, le président Tebboune a qualifié la visite de Mahmoud Abbas en Algérie de « bénie », et qui vient « consolider les relations fraternelles fortes et distinguées qui unissent nos deux pays et peuples frères ». Autrement que, « les relations entre l’Algérie et la Palestine sont bien plus que ce qui peut être décrit » en raison, estime le chef de l’État, « des valeurs communes » en matière de lutte et du sacrifice pour la libération des deux peuples du joug colonial. Mais aussi, aux liens marqués par une solidarité infaillible entre les deux pays et peuples frères « en toutes circonstances » et de façon « constante ». C’est ainsi que lors des pourparlers entre Abdelmadjid Tebboune et Mahmoud Abbas, la question des frictions entre les factions palestiniennes, pour ne citer que le Fatah et Hamas, a été abordée avec acuité, tant l’avenir de l’État palestinien dépend de la réunification des rangs pour lutter efficacement contre l’expansionnisme sioniste. Après un commun accord entre les deux Présidents, l’Algérie a décidé d’abriter, pour bientôt, une rencontre de réconciliation entre tous les belligérants palestiniens. C’est ce qu’a d’ailleurs annoncé Tebboune lors de la conférence de presse. Outre cette rencontre à travers laquelle Alger veut ressouder les rangs des frères palestiniens, le chef de l’État a annoncé l’octroi d’une aide de 100 millions de dollars à l’État palestinien en signe de solidarité envers ce pays frère. Également, 300 bourses ont été offertes aux étudiants palestiniens, selon ce qu’a annoncé le locataire d’El-Mouradia. un geste qui vient « par fidélité à la glorieuse histoire révolutionnaire de l’Algérie et à l’engagement immuable de tout le peuple algérien soutenant la cause palestinienne juste en toute circonstance, et en application des résolutions pertinentes de la Ligue arabe », affirme le président Tebboune.
Farid G.