MAE ESPAGNOL

LE MAE ESPAGNOL AU JOURNAL ELDIARIO : « L’approvisionnement en gaz algérien est totalement garanti »

Dans un long entretien vidéo accordé au journal électronique d’information « Eldiario » le ministre espagnol des Affaires étrangères, de l’UE et de la Coopération internationale, José Manuel Albares, a évoqué la coopération entre l’Espagne et l’Algérie dans le domaine énergétique. Il s’agit précisément de l’approvisionnement en gaz algérien. Un dossier sur lequel le gouvernement espagnol affiche son satisfécit quant à l’engagement pris du côté algérien.

Dans un premier temps, les journalistes ont interrogé leur invité par une question curieuse impliquant l’état actuel des choses entre l’Algérie et le Maroc. « Le rapprochement avec l’Algérie en tant que partenaire stratégique en matière de gaz pourrait-il être lié au fait que l’ambassadeur du Maroc n’est pas en Espagne ? » À cette question, José Manuel Albares répondra par la négative. « Pas du tout. Les décisions relatives aux nominations et révocations des ambassadeurs sont des décisions autonomes de chaque État », a-t-il affirmé.
Ensuite, le MAE espagnol a évalué le niveau d’engagement de l’Algérie en matière d’approvisionnement en gaz de l’Espagne. La méthode d’approche de la question consiste à dire qu’il y aurait dans l’air des appréhensions du côté espagnol. Ce que José Manuel Albares évacue du revers de la main. À l’automne, interroge le journaliste, « on craignait pour l’approvisionnement en gaz en Espagne en raison de ce conflit. Vous avez voyagé en Algérie et on vous a assuré qu’il y aurait suffisamment d’approvisionnement, y a-t-il déjà eu une pénurie dont nous n’avions pas connaissance ? Les méthaniers ont-ils dû être utilisés pour l’arrivée du gaz en raison de la fermeture d’un des gazoducs ? » La réponse du Mae espagnol qui avait visité l’Algérie fin septembre 2021, a été sans ambages. « L’approvisionnement en gaz algérien est totalement garanti et dans les conversations que j’ai eues avec les compagnies gazières espagnoles, ils l’ont confirmé. A aucun moment il n’y a eu de pénurie de gaz et cela ne se produira pas non plus », a-t-il répondu.
Autrement dit, José Manuel Albares exprime par ses propos le satisfécit de son gouvernement quant aux engagements pris par son homologue algérien. A savoir, garantir l’approvisionnement énergétique de l’Espagne que cela soit à travers le gazoduc Medgaz qui a supplanté, depuis fin octobre 2021, le Maghreb-Europe, où, si besoin est, faire appel aux méthaniers pour le transport marin du gaz via la péninsule ibérique.
Farid Guellil