Conseilp3

LA MESURE CONCERNE LES WILAYAS FORTEMENT TOUCHÉES PAR LA COVID-19 : Retour au confinement de 20h à 6h

Installé officiellement en pleine réunion du Conseil des ministres, présidé hier par Abdelmadjid Tebboune, le gouvernement Benabderrahmane démarre sur les chapeaux de roues.

À commencer par la priorité des priorités qu’est la situation épidémiologique critique actuellement traversée par le pays. Comme il fallait s’y attendre, le Conseil des ministres a fait le choix du retour au confinement sanitaire à domicile arrêté de 20h00 du soir jusqu’au lendemain à 6h00 du matin. Cette mesure concerne les wilayas où le nombre des contaminations à la Covid-19 a explosé ces derniers jours, pour ne citer que la capitale Alger.
Pour ce faire, le gouvernement prendra l’initiative de traduire cette instruction du président Tebboune par un texte d’application, où il sera question de fixer les délais d’entrée en vigueur et les mesures afférentes à ce nouveau plan de lutte contre la Covid-19. C’est chose faite dans les prochaines heures.
Dans son rapport portant situation sanitaire, le Premier ministre Aymen Benabderrahmane a relevé, sur la base des remarques et recommandations du Comité scientifique, un relâchement manifeste face aux mesures barrières, la carence et les disfonctionnements de la chaine d’approvisionnement en oxygène médical et fait le point sur la campagne de vaccination contre la Covid-19. Trois problématiques examinées minutieusement lors des travaux du Conseil des ministres et à l’issue duquel le président de la République a donné instructions et a orienté les membres de l’Exécutif sur les décisions à prendre dans l’immédiat.

Vacciner 2,5 millions à Alger et 50% à Oran, Constantine, Sétif et Ouargla
D’abord continuer à miser gros sur la vaccination massive des citoyens en vue d’atteindre l’immunité collective comme panacée. Sur ce, il faudra redoubler d’efforts concernant le travail de sensibilisation à l’effet de lever les réticences devant l’acte de vaccination.
Pour plus d’efficacité, le chef de l’État fixe deux objectifs majeurs à l’opération. Le premier consiste à faire vacciner 2,5 millions de personnes à Alger et le second concerne 50 % des populations dans les wilayas à forte densité démographique, notamment Oran, Constantine, Sétif et Ouargla.
D’autre part, le Président a instruit à ce que l’opération de vaccination des agents de l’administration nationale et locale soit parachevée. Quant au suivi de l’application du dispositif sanitaire dans les espaces fermés, comme les commerces, la rigueur préventive doit être levée au plus haut niveau de fermeté, maintenant qu’il s’est avéré qu’ils sont la première source de contamination à la Covid-19.

1 050 concentrateurs d’oxygène sur un total de 9 000 réceptionnés
En réponse au problème de l’oxygène dans les services Covid-19, le chef de l’Etat insiste sur l’optimisation et la gestion du stock de production en la matière. Pour ce faire, il appelle à ne pas céder à la panique devant une telle situation de rupture si ce n’est de faire preuve de rigueur dans la gestion de la chaine de distribution de l’oxygène, notamment la distribution équitable dans les structures Covid-19, d’autant que le taux d’occupation  « n’excède pas les 56%. »
Par contre, le ministre de la Santé est instruit de procéder immédiatement à la maintenance et la rénovation des infrastructures et équipements d’approvisionnement en oxygène au niveau des établissements sanitaires. Également, aller vers l’acquisition d’équipements mobiles de production de cette matière vitale au profit des grands hôpitaux du pays. Dans la foulée, et d’ores et déjà, le Conseil des ministres annonce l’arrivée de 1050 concentrateurs d’oxygène à usage individuel, comme premier lot d’une opération d’acquisition concernant 9 000 unités dont la réception est attendue dans deux semaines.
Farid Guellil