Jean-Pierre Raffarin en Algérie : un agenda chargé

Jean-Pierre Raffarin, ancien Premier ministre, est arrivé samedi à Alger pour une visite de trois jours. Actuellement, président de la commission des Affaires étrangères, de la Défense et des Forces armées du Sénat français, Jean-Pierre Raffarin avait été désigné en mars 2010 par le président Sarkozy comme l’envoyé spécial pour les relations économiques bilatérales avec l’Algérie. Pendant les quatre années de sa mission, il a su tisser des liens particuliers avec des responsables politiques et chefs d’entreprises algériens. Jean-Pierre Raffarin a bien rempli sa mission, en permettant à plusieurs projets économiques en partenariat avec l’Algérie qui étaient en suspens de voir le jour, notamment l’usine de Renault Algérie de Oued Tlélat à Oran qui a fait couler beaucoup d’encre. Aujourd’hui, l’ancien Premier ministre français effectue une visite de travail en Algérie en sa qualité du président de la Commission des Affaires étrangères, de la Défense et des Forces armées du Sénat. Deux domaines qui revêtent un cachet important pour les deux pays. Jean-Pierre Raffarin est venu animer des relations franco-algériennes dans le cadre des ses nouvelles fonctions. À la tête de la commission des Affaires étrangères, il aura à aborder avec les responsables politiques algériens un dossier aussi sensible que celui de la circulation des personnes. Il sera reçu en audience par le président du Conseil de la nation, Abdelkader Bensalah, par le président de l’Assemblée populaire nationale Larbi Ould Khelifa et par le Premier ministre Abdelmalek Sellal, a indiqué un communiqué de l’ambassade de France à Alger. La visite de Jean-Pierre Raffarin en Algérie intervient après celle effectuée en octobre 2014 par Mme Elisabeth Guigou, présidente de la commission des Affaires étrangères de l’Assemblée nationale et celle de Patrick Mennucci, Président du groupe d’amitié France-Algérie de l’Assemblée nationale. Jean-Pierre Raffarin sera-t-il celui qui réussira à bouger les lignes pour permettre l’amélioration de la circulation des personnes entre les deux pays. Sur un autre registre, l’ancien Premier ministre abordera avec les responsables politiques algériens la situation sécuritaire qui prévaut dans la région, notamment au Sahel, au Mali et en Libye. Le rôle de l’Algérie, en tant que puissance militaire régionale, est grandement souhaité par la France. Et Jean-Pierre Raffarin va œuvrer pour convaincre Alger à jouer son rôle dans le règlement de la crise dans ces pays de la région.
Hacène Nait Amara

8 commentaires

  1. En votre qualité’ d’homme sage et d’expérience tout le monde s’attend a ce que vous arrivez a convaincre toutes les parties concernees de trouver des solutions de substitution a` ce projet mal conçu qui risque de buter sur une catastrophe quasi-certaine, avec des conséquences graves pour la région.
    La stabilité de la région est très importante pour la France qui a des intérêts dans chaque partie que la présence d’une usine, de plus sans aucun intérêt particulier pour la stratégie globale du groupe.
    Vous connaissez l’Algérie aussi bien que les algériens, sinon mieux et vous savez pertinemment ce qui marche de ce qui ne marche pas. Il serait désastreux d’hypothéquer la paix et la tranquillité de toute une région pour une usine de voitures. D’ou la nécessite de faire des simulations afin de parvenir à des solutions d’équilibres, adéquates.
    1- Ce projet est voue’ a` l’échec a` l’avance. Il ne résistera pas plus de 3 ans.
    2- D’où la nécessite de réorienter la vocation de cette usine vers d’autres activités tel que :
    a- la sous-traitance pure et simple pour les besoins du groupe Renault,en général.
    b- La fabrication des pièces détachées pour les models les plus vendus en Algérie.
    3- La fermeture de l’usine pour incompatibilité’ industrielle. Dans ce dernier cas les algériens ….n’auront rien a regretter.
    4- La France a d’autres possibilités beaucoup plus lucratives de développer plusieurs vecteurs de la mécanique :
    a- La mécanique navale
    b- L’aéronautique
    c- La construction mécanique
    d- La mécanique industrielle
    e- L’industrie de l’acier
    f- La mécanique de tout ce qui se rapporte au Bâtiment.
    g- Etc,,,,, les possibilités sont énormes et multidimensionnelles.
    Mes respects Monsieur le Ministre.

  2. Vous avez tout un axe favorable a` la France a développer de Boumerdes a` Bejaia. Les possibilités sont énormes et illimitées.
    A commencer par la construction ou la gestion d’un hôpital, qui fonctionne aux normes françaises. Vu, le nombre d’algériens qui exercent dans le domaine de la santé en France de mêmes que certaines éminences. La transition sera facile de même que la fluidité de la coopération sera plus aisée et adéquate. Tout le monde rêve déjà d’un Val de Grâce à Tizi-Ouzou, qui soit relie’ aux meilleurs CHU en France pour explorer les possibilités de la Telemedecine et tirer profit des derniers développements, dans le domaine médical.
    Un Hôtel pour la classe moyenne sera très apprécie’ pour promouvoir le tourisme et d’autres possibilités de coopération fructueuse, dans cette région.
    Ces deux investissements seront très favorables et inciteront l’émergence d’autres investissements dans cette partie de l’Algérie ou` les français ont été toujours les bien reçus par une population coopérative et accueillante.

  3. De part votre sagesse et expérience, il est de votre devoir de convaincre les responsables algériens de la nécessite’ absolu d’avoir une antenne du CNAM a` Alger pour la remise a` niveau des techniciens et les besoins des entreprises françaises.
    C’est un élément convaincant et un facteur déterminant pour leur installation en Algérie et l’émergence de la coopération algero-francaise.

  4. L’utilité’ d’un hôpital algérien aux normes strictement françaises : c’est de récupérer graduellement des cadres en donnant toutes les facilites’ pour une re-insertion qui soit positive sur tous les plans. De même que la possibilité pour ceux qui veulent coopérer a distance, sur la base de 50/50, en utilisant les prouesses de la technologie moderne.

  5. …… Lire:

    1- La fermeture de l’usine pour incompatibilité’ industrielle , dans ce dernier cas les algériens n’auront rien a regretter.

    3- …. de la nécessite’ absolue ……

  6. Il serait souhaitable de faire profiter les responsables algériens de votre expérience de militaire et homme de terrain assez expérimente’ en matière de gestion des risques,De votre expertise en qualité de politicien et diplomate ayant une large connaissance et une maîtrise parfaite des questions économiques locales,régionales et internationales ainsi que votre sagesse en tant que chrétien modère’ ouvert aux autres cultures,confessions et religions du monde. De faire comprendre aux dirigeants algériens qu’en ces moments de crise économique mondiale .Il est tout a fait logique et raisonnable d’éviter tous les grands projets a` hauts risques pour une question de stratégie et de sécurité’ globale.
    Même s’il faut aligner sur votre thèse de réflexion stratégique le hauts responsables et dignitaires des puissances régionales, qui sont concerne’ eux aussi par la question d’une façon ou une autre.

    • ……. Lire:

      Même s’il faut aligner sur votre thèse de réflexion stratégique les shauts responsables et dignitaires des puissances régionales, qui sont concerne’ eux aussi par la question d’une façon ou d’une autre.

  7. Il est du devoir moral des puissances mondiales (industrielles et militaires) qui sont géographiquement proches de l’Algérie ou dont les intérêts sont prépondérants ,dans la région, telles que :
    1- l’Espagne
    2- l’Italie
    3- la France
    4- la Turquie et la Grèce : puissances touristiques
    5- l’Allemagne
    6- plus …..les USA : puissance mondiale
    7- et a un degré moindre (la Suisse, la Hollande et la Belgique )

    De faire pression sur le gouvernement algérien afin qu’il réduise la taille de cette mosquée et de lui démontrer toutes les conséquences possibles qu en découleront de ce projet : économiquement, politiquement, sociologiquement, stratégiquement et militairement.
    Du point de vue géographique l’Algérie est située dans une zone stratégique instable ou` les gouvernants n’arrivent pas a maîtriser leurs économies qui restent tributaires de plusieurs facteurs externes. Ce qui veut dire en d’autres termes : la maîtrise économique est un pre-requis essentiel a` la maîtrise politique.
    Ce n’est nullement une ingérence étrangère dans les affaires internes d’un état souverain mais plutôt une ingérence morale dans les consciences inconscientes. Qui sont dépourvues de toute notion de rationalité et de bon sens.
    L’instabilité’ est un risque perpétuel a prendre sérieusement en considération.
    Dans ce projet la responsabilité’ du DRS est entièrement engage’, sur tous les plans. Ces 30 dernières années par manque de réalisme rationnel les algériens ont commis des erreurs stratégiques graves lourdes de conséquences. Au lieu d’essayer d’éviter les catastrophes, ils sont devenus champions du monde dans l’art de les provoquer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.Les champs obligatoires sont marqués par *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>