recours au solaire dans l’irrigation agricole

Irrigation agricole à Tlemcen : Prévision d’ensemencement de 60 bassins courant 2020

Soixante bassins d’irrigation agricole répartis sur le territoire de la wilaya de Tlemcen seront ensemencés en alevins courant 2020 pour une production prévisionnelle de l’ordre de 25 tonnes de poissons, a-t-on appris auprès de la Direction de la pêche et des ressources halieutiques. La formation d’une soixantaine d’agriculteurs est prévue à ce titre pour les initier aux diverses techniques liées à la pisciculture, soit presque le double des agriculteurs formés en 2019, a indiqué la même source, rappelant que durant l’année écoulée, 38 agriculteurs des régions de Nedroma, Beni Snous et Sebdou ont bénéficié de sessions de formation précédées d’une série de journées de sensibilisation et de vulgarisation organisées à travers les douze subdivisions agricoles de la wilaya. Depuis 2009, 153 bassins d’irrigation dont une retenue collinaire privée ont été ensemencés sur les 540 bassins d’irrigation ciblés par un total de 166.300 alevins de Tilapia et de Carpe, a-t-on fait savoir, signalant que la production globale de l’année 2019 est d’environ 20 tonnes dont 12,5 t de tilapia commercialisées et 7,5 tonnes destinées à l’autoconsommation. Dans le but d’assurer une réussite à ces opérations, des cadres de la Direction de la pêche et des ressources halieutiques procèdent régulièrement à des visites d’inspection au niveau des bassins d’irrigation ensemencés. Pour cette nouvelle année 2020, la Direction de la pêche et des ressources halieutiques a élaboré un plan d’action ambitieux devant permettre la concrétisation des projets en cours, en procédant à l’accompagnement des investisseurs dans la réalisation de leurs projets dans les domaines de la pêche et de l’aquaculture, à l’ensemencement des bassins d’irrigation appartenant à des agriculteurs, outre l’ensemencement de deux barrages et une retenue collinaire. L’objectif pour 2020 consiste également en la réalisation de cinq fermes piscicoles, deux autres fermes conchylicoles et l’aménagement et l’exploitation de trois zones d’activités aquacoles et de pêche, a-t-on estimé de même source.