Examen de 6e

ÉPREUVES DE FIN DE CYCLE PRIMAIRE : Des sujets d’examens partagés sur Facebook

Malgré la grande mobilisation pour la sécurisation des examens officiels contre la fraude à travers l’utilisation des moyens technologiques, les sujets d’examens de langue arabe ainsi que des mathématiques et de français ont été largement relayés, hier, sur les réseaux sociaux, à peine quelques minutes du début des épreuves. Le ministère de l’Éducation nationale, n’arrive donc toujours pas à faire face à ce phénomène de fraude à travers les réseaux sociaux. Arrivé à ce que cela touche également les épreuves de fin de cycle primaire, c’est qu’il faut dire que la situation est assez inquiétante, car la crédibilité des examens officiels est de plus en plus menacée. Si l’on n’est pas arrivé à maîtriser ce début des examens de fin d’année, que dire alors des prochaines épreuves du Brevet de l’enseignement moyen, mais surtout du Baccalauréat prévues après l’Aïd el fitr. S’exprimant à ce propos, le ministre du secteur, Abdelhakim Belabed, a accusé «des forces qui veulent porter atteinte volontairement à ces examens», soulignant que le téléchargement des sujets sur facebook s’est fait par des moyens de communication interdits dans les salles d’examens. Évoquant les répercussions que cela puisse impliquer sur le moral des candidats mais aussi sur la crédibilité de ces examens, Belabed a indiqué que de faux sujets ont circulé la veille des épreuves de 5e faisant croire que c’était les sujets officiels. Affirmant que le ministère ne restera pas les bras croisés face à ces tentatives, il a affirmé que des mesures seront prises contre les contrevenants, qui seront identifiés grâce aux services de lutte contre la cybercriminalité, et seront par la suite traduits devant la justice. À propos du prochain examen du Baccalauréat, Belabed a assuré que des dispositions très fermes et exceptionnelles seront prises pour éviter ce scénario de fraude.
Pour rappel, plus de 812 000 élèves sur l’ensemble du territoire national ont passé hier, les épreuves de l’examen de fin de cycle primaire session 2019 dans trois matières principales, à savoir la langue arabe, les mathématiques et la langue française. Le nombre de candidats à ces épreuves, s’élève à 812 655 candidats dont 417 679 garçons (51 40 %) et 394 976 filles (48,60 %), soit une hausse de près de 2 % par rapport à l’année passée où un total de 797 812 candidat a été recensé à cet examen. Le ministère de l’Éducation avait décidé, depuis trois ans, d’organiser ces examens au sein des établissements respectifs des élèves pour leur éviter les déplacements. Cette mesure vise la préservation de la stabilité psychique des jeunes candidats. En revanche, les enseignants qui encadrent cette opération ont été transférés vers d’autres centres et dans d’autres établissements. En outre, la possibilité d’organiser une session de rattrapage pour cette épreuve a été écartée, car les moyennes des examens trimestriels seront comptabilisées pour les élèves qui n’auront pas pu obtenir la moyenne de 5 sur 10, requise pour le passage. Il est à noter que les résultats seront annoncés vers le 16 juin, selon le premier responsable du secteur.
Ania Nait Chalal