EXPRESS TEBB. ABB.

Echange de distinctions honorifiques entre Tebboune et Abbas

Le président palestinien Mahmoud Abbas, qui venait de rentrer après une visite d’Etat de trois jours, a échangé avec son homologue algérien, Abdelmadjid Tebboune, des distinctions honorifiques qui témoignent des relations privilégiées et fraternelles entre les deux pays.
Ainsi, afin de consolider les liens de fraternité algéro-palestiniens, le président Tebboune a décerné, lundi, la médaille des Amis de la révolution algérienne à Mahmoud Abbas, au cours d’un dîner offert, au Palais du peuple, en l’honneur du président palestinien et de la délégation l’accompagnant, en présence de hauts responsables de l’État et de membres du corps diplomatique. Pour lui rendre la pareille, Abbas a, à son tour, remis à Tebboune l’Ordre de l’État de Palestine, la plus haute distinction en Palestine, « au regard de sa notoriété et de sa direction éclairée à l’échelle nationale, arabe et internationale et en reconnaissance de son rôle dans la consécration de l’engagement et du soutien des dirigeants et du peuple algériens à la cause palestinienne ». L’accueil chaleureux réservé au président palestinien à son arrivée à Alger pour une visite d’Etat de trois jours, reflète la qualité des liens profonds existant entre les deux pays frères ainsi que le soutien indéfectible de l’Algérie à la cause palestinienne. 21 coups de canon ont été tirés en son honneur.

Sûreté de wilaya d’Alger : récupération de 800 millions de centimes de bijoux et de pièces archéologiques volés
La 6e sûreté urbaine de Rais Hamidou et la brigade de la police judiciaire (PJ) relevant de la sûreté de la circonscription administrative de Bab El Oued ont procédé à l’arrestation de quatre (4) individus dans l’affaire de constitution d’une association de malfaiteurs dans le but de commettre un délit, outre la récupération de l’équivalent de 800 millions de centimes de bijoux et de pièces archéologiques (ustensiles) volés, a indiqué, hier, un communiqué de la sûreté de wilaya d’Alger. Selon le même communiqué, la 6eme sûreté urbaine de Rais Hamidou et la brigade de PJ de Bab El Oued ont arrêté (04) individus dans l’affaire de constitution d’une association de malfaiteurs en vue de commettre le délit de vol par effraction, recel d’objets volés, port d’armes blanches prohibées sans autorisation légale, ainsi que détention de stupéfiants et de produits psychotropes pour la consommation personnelle. Il s’agit d’une affaire de cambriolage d’une villa où les auteurs se sont accaparés de bijoux et de pièces archéologiques, dont la valeur dépasse 800 millions de centimes. Les mêmes services ont mené des investigations ayant permis l’identification et l’arrestation d’un suspect qui, une fois confronté aux faits qui lui étaient reprochés, a fini par avouer et révéler l’identité de ses acolytes, arrêtés par la suite, a précisé le communiqué. Suite au mandat de perquisition émis par le parquet territorialement compétent, l’opération s’est soldée par la saisie d’une parure en or constituée de deux colliers et d’une boucle d’oreille, une chaîne en or, 03 bagues en or, une valise contenant 83 cuillères, une arme blanche prohibée, une bombe lacrymogène, deux comprimés psychotropes, un morceau de cannabis et un montant d’argent estimé à 69,7 millions de centime. Une fois les formalités légales parachevées, les mis en cause ont été déférés devant le parquet territorialement compétent, lit-on dans le communiqué.

Une voiture calcinée dans un garage de mécanique à Bab El Oued (Alger)
Un incendie s’est déclaré hier, à l’intérieur d’un atelier de mécanique au niveau du Boulevard Colonel Abderrahmane Mira dans la commune de Bab El Oued à Alger, sans causer de dégâts humains, a indiqué le chargé de l’Information près la direction de wilaya de la Protection civile. Le lieutenant Khaled Benkhalfallah a expliqué, dans une déclaration à l’APS, que les services de la Protection civile de la wilaya d’Alger « ont enregistré aux environs de midi un départ de feu au niveau d’un atelier de mécanique situé au Bd. Colonel Abderrahmane Mira dans la commune de Bab El Oued à Alger, sans causer de pertes humaines », indiquant que « les éléments de la protection civile étaient intervenus immédiatement dès qu’ils ont été informés de l’incident ». L’incendie a provoqué des dégâts matériels, à savoir la calcination d’une voiture à l’intérieur du garage », précise la même source.

Saisie de près de 75kg de drogue rejetés par la mer à Skikda
Le groupement territorial de la Gendarmerie nationale de Skikda a saisi près de 75 kg de drogue (kif traité) rejetés par la mer dans deux colis différents au niveau de la plage Larbi Ben M’hidi, au chef-lieu, et celle de Marsa Zitoune dans la commune Kheneg Mayoum, a-t-on appris lundi du chargé de l’information de ce groupement territorial. Dans une déclaration à l’APS, le commandant Kouider Soulah a précisé que la concrétisation de ces deux opérations a eu lieu sur la base de renseignements faisant état de deux colis rejetés par la mer pouvant contenir de la drogue. Deux patrouilles ont été constituées selon le territoire de compétence et une opération de ratissage a été lancée au niveau de ces deux plages ce qui a permis de découvrir les colis en question, a-t-on souligné. Après l’ouverture des colis, les éléments de la Gendarmerie nationale de Skikda et Collo ont découvert une quantité de drogue (kif traité) estimée à 40 kg dans le premier colis trouvé sur la plage Larbi Ben M’hidi et 34,200 kg de drogue dans celui trouvé à Marsa Zitoune, selon la même source. Une enquête a été ouverte pour une « importation de drogue de manière illicite », a-t-on conclu.

Des réfugiés rohingyas portent plainte contre Facebook et réclament 150 mds de dollars
Des réfugiés rohingyas ont porté plainte lundi contre Facebook et réclament 150 milliards de dollars d’indemnités au réseau social qu’ils accusent d’avoir laissé se propager sur sa plateforme des messages de haine visant cette minorité ethnique. La plainte déposée auprès d’un tribunal de Californie, où Facebook a son siège, affirme que les algorithmes utilisés par le géant de la technologie ont favorisé la désinformation et des idéologies extrémistes qui se sont traduites par des actes violents dans le monde réel. « Facebook est comme un robot programmé avec une unique mission: se développer », écrivent les plaignants. « La réalité indéniable est que la croissance de Facebook, nourrie par la haine, la division et la désinformation, a laissé dans son sillage des centaines de milliers de vies rohingyas dévastées », poursuit le document. La plupart des Rohingyas, une minorité ethnique musulmane, ont trouvé refuge au Bangladesh à partir de 2017 après avoir fui une violente campagne de répression en Birmanie, pays à majorité bouddhiste où ils sont considérés comme des clandestins même s’ils y sont souvent présents depuis des générations.