Hommage Gaid Salahjpg

DES ASSEMBLÉES DE CONDOLÉANCES À TRAVERS LE PAYS : Grande affluence des citoyens

Plusieurs assemblées de condoléances pour le défunt Ahmed Gaïd Salah, décédé lundi passé, ont été ouvertes, depuis avant-hier, dans plusieurs wilayas du pays enregistrant une grande affluence de citoyens, constatent les correspondants de l’Agence nationale de presse. Au centre-ville de Khenchela, une tente géante a été installée par des citoyens sur la place « Abbas Laghrour », attirant un grand nombre de citoyens venus signer un registre des condoléances en hommage au défunt de l’Algérie et de l’Institution militaire. Une tente géante a été aussi dressée au centre-ville de Bordj Bou-Arreridj pour les condoléances et un tifo géant en hommage au défunt Ahmed Gaïd Salah a été accroché sur l’immeuble localement appelé «Palais du peuple» qui représente le point névralgique du Hirak dans cette ville. Egalement, les citoyens ont été nombreux à avoir signé le registre des condoléances installé sous une tente en face du siège du secteur militaire opérationnel et les habitants de la ville d’El-Milia (52 km à l’Est de Jijel).
Les citoyens ont observé une minute de silence à la mémoire de feu Ahmed Gaïd Salah. Les mêmes scènes de tristesse ont été aussi relevées dans les wilayas de Skikda, Tébessa, Guelma, Sétif, Biskra, Souk Ahras, Mila et Oum El Bouaghi, où des tentes géantes ont été dressées pour permettre aux citoyens de rendre le devoir de condoléances envers le défunt Ahmed Gaïd Salah.
Pour rappel, le moudjahid général de Corps d’armée, Ahmed Gaïd Salah, vice-ministre de la Défense nationale, Chef d’état-major de l’Armée nationale populaire est décédé, lundi 23 décembre à 6h00 du matin, des suites d’un arrêt cardiaque», selon le MDN qui a diffusé un communiqué. Rappelons que la dernière apparition de Ahmed Gaïd Salah remonte à jeudi dernier, où il a assisté à la cérémonie d’investiture du nouveau président de la République, Abdelmadjid Tebboune. Une cérémonie qui a vu le défunt décoré de l’ordre du mérite national.
Après la disparition du général haut gradé de l’ANP, un deuil national de trois jours et de sept jours pour l’Institution militaire a été décrété par le président Tebboune.
S. Oubraham