électrocution

Décès d’une personne par électrocution à Chelghoum Laïd

Une personne âgée de 68 ans est morte, par électrocution dans un chantier de projet de réalisation de 90 logements promotionnels, dans la commune de Chelghoum Laïd relevant de la wilaya de Mila, a-t-on appris samedi auprès de la protection civile.
La victime est décédée après à son admission au service des urgences de cette commune, a précisé la même source.
L’électrocution de cette personne, qui travaille dans le secteur du bâtiment, est due à une mauvaise utilisation de la machine de découpage du carrelage, a souligné la même source. Une enquête a été diligentée par les services de sécurité territorialement compétents afin de déterminer les circonstances exactes du décès, a-t-on signalé de même source.

Un mort et 18 blessés dans un accident de la route à El Oued
Une personne a trouvé la mort et 18 autres ont été blessées suite à un accident de la route survenu samedi sur le chemin communal reliant le village «El Hadhoudi» à la commune de Ouarmes (18 km à l’Ouest d’El Oued), a-t-on appris auprès des services de la Protection civile. L’accident s’est produit suite au renversement d’un véhicule utilitaire transportant des jeunes qui se rendaient à leurs exploitations agricoles de la région, causant la mort sur place d’un passager et des blessures à 18 autres à différents degrés. Dix (10) blessés évacués à la polyclinique de la commune de Guemar ont reçu les soins nécessaires et ont quitté la structure de santé publique, alors que les huit (8) autres ont été transportés aux urgences de l’établissement public hospitalier Ben Omar El-Djilani du chef lieu de wilaya. Trois blessés ont été admis au service de réanimation et cinq (5) autres sont sous contrôle médical, a-t-on précisé. Les autorités locales se sont aussitôt déplacées aux services des urgences de l’hôpital d’El Oued pour s’enquérir de l’état de santé des blessés. Une enquête à été ouverte par les services compétents pour déterminer les circonstances exactes de ce drame.

Repêchage du cadavre d’un jeune homme à l’ancien port d’El Kala
Les services de la Protection civile de la wilaya d’El Tarf ont repêché, samedi, le corps inanimé d’un jeune homme, mort par noyade au niveau d’une zone rocheuse non gardée située à l’ancien port d’El Kala, a-t-on appris auprès du chargé de la communication de ce corps constitué. La victime, âgée de 22 ans, a perdu la vie par noyade en s’aventurant sur cette zone rocheuse non gardée où le signalement de sa disparition a été donné par des baigneurs, a ajouté le Lieutenant, Seif-Eddine Madaci. Aussitôt alertés, les services de la Protection civile sont intervenus pour repêcher le cadavre de la victime, retrouvée au niveau de la digue dudit port, a précisé la même source. Le corps du malheureux jeune homme, originaire de la commune de Bougous, a été acheminé vers la morgue de l’hôpital d’ El Kala pour les besoins de l’autopsie, a-t-on également noté.

Trois morts par noyade dans un lac à Aïn M’lila
Deux enfants et un quadragénaire ont trouvé la mort par noyade, samedi, dans un lac à Aïn M’lila dans la wilaya d’Oum El Bouaghi, a-t-on appris de la Direction locale de la Protection civile. Les victime, un garçon de 7 ans, une fille de 11 ans et un homme de 43 ans, ont péri par noyade dans un lac de 8 mètres de profondeur au lieudit cité Regaïzi à Aïn M’lila. Suite à cet incident, l’unité secondaire de la Protection civile de Aïn M’lila a intervenu et transféré les corps des victimes à la morgue de la ville. Les services de sécurité territorialement compétents ont ouvert une enquête pour déterminer les causes et les circonstances exactes de ce drame.

Plus de 840 kg de kif traité saisis durant la saison estivale à Tlemcen
Quelque 844,177 kg de kif traité ont été saisis durant la saison estivale 2019 dans la wilaya de Tlemcen, a-t-on appris, dimanche de la cellule de communication de la sûreté de wilaya.
La police judiciaire de la sûreté de wilaya de Tlemcen a traité durant la même période s’étalant de juin à août derniers, 64 affaires de trafic de drogue permettant la saisie de cette quantité de drogue ainsi que 1 119 comprimés psychotropes et 91 personnes étaient impliquées dans ces affaires, selon la même source.
Par ailleurs, les même services de la sûreté ont traité, durant l’été, 315 affaires délictuelles contre des personnes, deniers et biens publics impliquant 424 personnes. Onze affaires de cybercriminalité impliquant 11 individus ont été également résolues.

Syrie : deux hôtels vont ouvrir à Damas sous des marques françaises
Deux hôtels vont rouvrir à Damas en Syrie sous des marques françaises, ont rapporté samedi des médias locaux. Ces deux établissements «ouvriront prochainement sous des marques de Louvre Hotels Group», ont ajouté les mêmes sources citant un communiqué du groupe.
Un accord a été conclu entre l’entreprise syrienne Nazha Investment Group et «un partenaire avec lequel Louvre Hotels coopère au Moyen-Orient», a précisé le communiqué. «Cet accord respecte strictement le droit international et toutes les directives internationales concernant la Syrie», a indiqué, en outre, le communiqué.
Selon le site économique The Syria Report, à l’origine de l’information, il s’agit du premier contrat avec une société occidentale dans le secteur hôtelier depuis 2011, année du début du conflit, qui a fait plus de 370 000 morts. Louvre Hotels Group est une filiale depuis 2015 du groupe chinois Jin Jiang, et son portefeuille compte plus de 1 500 hôtels dans 54 pays, selon les données fournies sur son site internet.
Son offre hôtelière va de 1 à 5 étoiles, avec les marques Première Classe, Kyriad, Campanile, Golden Tulip, Royal Tulip, les cinq marques du réseau Sarovar en Inde, le groupe Hôtels et Préférence, ainsi que la marque chinoise Metropolo.

Cancer : la survie dans les pays riches s’améliore
Une étude parue mercredi qui se base sur sept pays estime que la survie des patients atteints de plusieurs cancers courants, dont ceux du poumon ou du rectum, s’est « nettement améliorée » entre 1995 et 2014 dans les pays à haut revenu. « Cela montre la nécessité de continuer à investir dans des programmes de diagnostic précoce et de dépistage, et de s’assurer que les patients ont un accès équitable aux meilleurs traitements », souligne cette étude du Centre international de recherche contre le cancer (Circ, l’agence spécialisée de l’OMS pour la recherche sur le cancer). Publiés dans la revue The Lancet Oncology, ces travaux portent sur l’évolution des taux de survie à un an et à cinq ans entre 1995 et 2014 pour sept cancers (oesophage, estomac, colon, rectum, pancréas, poumons et ovaires), dans sept pays (Australie, Canada, Danemark, Irlande, Nouvelle-Zélande, Norvège et Royaume-Uni). Globalement, la survie s’est davantage améliorée pour les patients diagnostiqués avant 75 ans que pour ceux diagnostiqués après.
De tous les cancers étudiés, c’est celui du rectum qui a les meilleurs taux de survie à cinq ans. C’est aussi celui qui enregistre la progression la plus importante en 20 ans.
« Selon le pays, de 48 à 59% des patients diagnostiqués d’un cancer du rectum entre 1995 et 1999 ont survécu cinq ans après, et cette proportion a augmenté pour atteindre 62 à 71% pour ceux diagnostiqués entre 2010 et 2014″, selon le Circ.
à l’inverse, le cancer du pancréas est celui qui a le moins bon taux de survie à cinq ans. Il est de 14,6% en Australie, pays le plus performant en la matière, et de 7,9% au Royaume-Uni, soit le moins bon taux des sept pays observés.
Pour le cancer du poumon, c’est le Canada qui a le plus haut taux de survie à cinq ans (21,7%), tandis que le plus bas est celui du Royaume-Uni (14,7%). La plus forte progression est observée au Danemark, qui, sur la période étudiée, passe de 8,2% à 18,9%. Enfin, sur la période la plus récente (2010-2014), les taux de survie des cancers étudiés sont globalement plus élevés en Australie, au Canada et en Norvège que dans les quatre autres pays de l’étude. Ces « disparités internationales » peuvent s’expliquer par les différences entre les pays en ce qui concerne les délais de diagnostic et l’accès aux traitements, selon l’étude. Au total, ces travaux portent sur 3,9 millions de patients.