Ministre de la culture malika bendouda.Fateh Guidoum / PPAgency

Centre national du livre : Un avant projet de révision du statut actuellement au niveau du Gouvernement

La ministre de la Culture et des Arts, Malika Bendouda a fait savoir, lundi à Alger, qu’un avant-projet de révision du statut du Centre national du livre (CNL) était actuellement au niveau du Gouvernement.

S’exprimant en marge des Journées nationales autour du livre, organisées à la Bibliothèque nationale d’Algérie (BNA) en collaboration avec le CNL, Mme Bendouda a indiqué que le statut de ce centre fondé en 2009 « ne lui a pas conféré les prérogatives et les moyens adéquats pour s’acquitter de ses véritables missions ». « Un nouveau texte est actuellement à l’étude au niveau du Gouvernement », en vue de donner au Centre « un statut adéquat », afin qu’il soit un établissement plus solide et avec des missions plus importantes et plus élargies », a-t-elle indiqué avant de relever que « certaines missions du ministère ont été octroyées à ce centre, dans le cadre de ce nouveau texte ». Pour sa part, le directeur du CNL, Djamel Yahiaoui, a indiqué que la révision de ce statut « a débuté cette année », d’autant plus que plusieurs séances ont été organisées au niveau du ministère et d’autres au niveau de la Fonction publique, en sus d’autres séances programmées actuellement au niveau du Secrétariat général du Gouvernement, en vue d’approuver le nouveau texte. Nommé à la tête de ce centre en 2017, M. Yahiaoui a fait savoir que ce nouveau texte conféra « un rôle très important » au CNL, en ce qui concerne notamment  » la promotion du livre », faisant état, dans ce cadre, de l’existence de mesures relatives au soutien des diffuseurs, des auteurs , des traducteurs et des bibliothécaires. Le nouveau texte touchera également « l’organigramme du centre », à travers « la reconsidération des postes budgétaires existants » en proposant un directeur général, trois directions et un secrétariat général, ce qui « lui permettra d’exercer ses missions », a indiqué le directeur. M. Yahiaoui a en outre précisé que le Statut du centre « n’a pas pris en compte les particularités de cet établissement » ni « ses tâches spécifiques », ajoutant que les « sept » tâches précédentes étaient « vagues », lesquelles passeront au titre du nouveau texte à « vingt » tâches. Le même intervenant a aussi évoqué « le problème du siège social », auparavant à l’ancienne BNA de Telemly (Alger), et dont l’activité a été perturbée par « les coupures de l’électricité pendant plus de deux ans », ajoutant que le nouveau siège se trouv e « actuellement dans les deux communes du 1er mai et de Hussein Dey ». Et de rappeler que le centre « a traversé des circonstances difficiles depuis sa création et tenté récemment de refaire surface à travers la Foire nationale du livre (11-20 mars), en « organisant des activités » et en « apportant un soutien » à l’Organisation nationale des éditeurs de livres (ONEL) qui a supervisé l’organisation de cette foire. Créé en 2009 en vertu d’un décret présidentiel, le CNL qui est un établissement public relevant du ministère de la Culture, a pour objectif de promouvoir et développer le livre par une intervention en matière de créativité, d’édition et de distribution. Les Journées nationales du livre de deux jours sont marquées par la participation de nombreux créateurs et acteurs du marché du livre, publics et privés.