CASNOS

Casnos : Hausse de 25% du nombre des adhérents à Blida

Une hausse de 25% a été enregistrée dans le nombre des adhérents à l’agence de Blida de la Caisse nationale de sécurité sociale des non-salariés (CASNOS) au cours de ces deux dernières années, a-t-on appris, lundi, auprès de cette structure. « La hausse du nombre des adhérents a été notamment enregistrée à la suite de la pandémie du Coronavirus », a indiqué à l’APS, le directeur de l’Agence CASNOS de Blida, Mohamed Bedak, en marge du forum de l’association des journalistes et correspondants de Blida. Le responsable a expliqué cette hausse par une prise de conscience chez cette catégorie de travailleurs, pour l’importance des prestations susceptibles d’être fournies par cette Caisse, à leur profit et au profit de leurs familles, notamment en matière de couverture sociale, dont particulièrement suite aux préjudices financiers subis par de nombreux parmi eux, en raison de à la pandémie du Coronavirus, et de leur arrêt d’activité. En dépit de cette augmentation dans le nombre de ses adhérents, l’agence de Blida poursuit toujours ses efforts de sensibilisation en direction des travailleurs non salariés exerçant une activité indép endante, pour les convaincre du bien fondé de l’adhésion à la CASNOS aux fins de bénéficier de la couverture sociale assurée par l’Etat, mais ignorée par beaucoup d’entre eux. M. Bedak a abordé, à l’occasion, le décret exécutif du 17 mars 2022 modifiant et complétant celui du 14 novembre 2015 relatif à la sécurité sociale des travailleurs non salariés exerçant une activité indépendante (professionnelle, industrielle, commerciale, agricole, artisanale, ou autre). Estimant que les modifications apportées au décret ont permis de remédier à de nombreuses insuffisances en matière de couverture sociale, il a cité notamment le prolongement de la validité de la carte Chiffa pour une période de 14 mois, au lieu de 12 mois, outre la possibilité offerte aux adhérents de bénéficier d’une couverture sociale pendant la durée de paiement de leur échéancier des cotisations impayées. Cet amendement prévoit, également, le calcul de la moyenne des dix meilleures cotisations annuelles lors de la détermination de l’allocation d’invalidité ou du capital décès.