L’heure du rachat a sonné

CAN-2022/Algérie-Guinée équatoriale, ce soir à 20h00 : L’heure du rachat a sonné

L’heure du rachat sonne pour la sélection algérienne dont le nul au goût de la défaite qu’elle a concédé lors de la première journée de la CAN contre la Sierra Léone a permis à certaines langues de délier comme pour remettre en cause la suprématie des Verts sur le football continental.
En donnant ce soir (20h00) la réplique à la Guinée équatoriale, les protégés de Djamel Belmadi auront l’occasion de faire vite taire leurs détracteurs. Conscients qu’il n’ya plus de place à un quelconque excès de confiance, les Algériens comptent frapper fort pour lancer dès aujourd’hui leur CAN après avoir trébuché, mardi dernier, devant la Sierra Léone. Toujours est-il que le rendez-vous d’aujourd’hui est qualifié déjà d’un match piège contre un adversaire qui a montré de belles choses lors de sa première sortie contre la Côte d’Ivoire, malgré sa défaite sur le score de 1-0. Il faudra surtout surpasser cette pression qui pèse sur les camarades de Mahrez en leur qualité de favoris en puissance pour préserver leur trophée, une pression qui leur a joué un mauvais tour au cours de leur première rencontre.
Outre l’aspect psychologique, tout le monde s’attend à ce que l’entraineur Djamel Belmadi apporte aussi des changements au niveau de son onze de départ, surtout que certains joueurs alignés lors de la précédente empoignade sont passés à côté de la plaque. Néanmoins, le coach national a préféré caché son jeu. C’est un véritable blackout d’ailleurs que Belmadi a instauré autour des préparations au match. Le sélectionneur, qui a programmé en nocturne la séance d’entraînement de vendredi, a travaillé avec ses poulains loin des yeux des journalistes, mais aussi des supporters venus encourager leurs poulains. Et si personne ne connaît encore le onze avec lequel le coach compte affronter le «Nzalang Nacional», tout le monde s’attend à ce que Bennacer et Zerrouki, absents lors du premier match pour suspension et blessure respectivement, feront leur retour dans le onze de départ algérien. Un come-back qui fera certainement beaucoup de bien aux Fennecs, surtout que le milieu de terrain était leur maillon faible face à la Sierra Léone, selon les spécialistes.
Cette fois-ci, Belmadi ne veut rien laisser au hasard, car il sait pertinemment qu’il n ‘ y a désormais plus de place à une autre contre-performance. Le coach national lui-même avait promis de gagner tous les matchs restants pour éviter tout calcul à l’issue du premier tour. Autre motif de motivation : la partie se joue dans des conditions climatiques meilleures par rapport au premier match joué sous une chaleur suffocante conjuguée à un taux d’humidité très élevé. Cette fois-ci, le match est programmé en nocturne, au grand bonheur de Belmadi et ses joueurs qui ont tant souffert au cours de leur baptême de feu dans cette CAN, notamment en première période.
Hakim S.