Volaille

Batna : Mise en garde des vétérinaires contre l’usage excessif des antibiotiques

Des vétérinaires privés ont mis en garde à Batna, lors de la 2e édition du forum vétérinaire des Aurès, contre l’usage excessif des antibiotiques.

Les participants à cette rencontre scientifique, réunissant des spécialistes et des vétérinaires privés et publics de nombreuses wilayas du pays, des professeurs d’université ainsi que des chercheurs égyptiens, ont mis l’accent sur le danger du recours systématique aux antibiotiques, lequel « induit le développement d’une résistance aux bactéries qui menacent la santé publique par leurs effets négatifs sur les consommateurs ». Selon le président de l’association des vétérinaires privés de Batna, Dr Mustapha Benhadid, l’organisation de ce forum a pour but d’engager un débat entre les praticiens, les universitaires et les chercheurs afin de trouver les moyens les plus efficients de recourir aux antibiotiques, en faisant prendre conscience aux vétérinaires quant à la nécessité de rationaliser leur utilisation. De son côté, un inspecteur vétérinaire de la wilaya de Batna, Rachid Benamari, a souligné que l’exposition des animaux tels que les bovins, les ovins et les volailles à un usage excessif d’antibiotiques, ajouté au non-respect du délai légal requis pour l’abattage, implique que des résidus de ces médicaments restent incrustés dans la viande, affectant ainsi la santé des consommateurs. Quant au Pr. Rabah Aït Hamouda, enseignant à l’université de Batna sur les maladies infectieuses, a fait état, dans son intervention, du danger élevé induit par l’utilisation excessive des antibiotiques qui constituent une menace réelle pour la santé publique, appelant à « la nécessité de mettre en place une stratégie pour contrer la résistance aux antibiotiques développée par les bactéries ». Pour sa part, Dr. Mebah Disti, chercheur en microbiologie à l’institut des recherches en santé animale de l’université de Mansoura (Egypte), a présenté un exposé sur les méthodes modernes permettant de réduire l’usage des antibiotiques, notamment en s’orientant vers les huiles essentielles. Par ailleurs, un accord de coopération a été signé entre la Caisse nationale de mutualité agricole et l’association des vétérinaires privés de Batna en marge de ce forum, une première expérience du genre qui devrait être étendue au reste des wilayas du pays, selon Djamel Amari, directeur des assurances de cette caisse. Le programme de la 2 ème édition du forum vétérinaire des Aurès, s’étalant sur deux jours, abordera notamment les techniques adéquates du traitement aux antibiotiques, à travers des interventions sur les grands et les petits ruminants ainsi que les mammifères et les volailles.