BAC

BAC BLANC : Les épreuves se poursuivent dans un climat de tension

Entamé dimanche 23 mai, le Baccalauréat blanc se poursuit dans un climat de tension dans le secteur de l’Éducation nationale. Le premier jour de cet examen préparatif à l’examen officiel a été marqué par le boycott de l’opération d’encadrement par un grand nombre d’enseignants ce qui a poussé certains établissements scolaires à reporter le début des épreuves. En réponse à l’appel de plusieurs syndicats de dénoncer les conditions socioprofessionnelles à travers des actions de contestation dont le boycott des travaux administratifs de fin d‘année, des enseignants n’ont pas assuré en effet les opérations d’encadrement et de surveillance de l’examen blanc du Bac. Ceci intervient notamment après l’agression sauvage de plusieurs enseignantes à Bordj Badji Mokhtar ce qui a attisé la colère et l’indignation des travailleurs du secteur qui organisent depuis le 18 mai dernier des rassemblements quotidiens de soutien à leur collègue. Faut dire que cela est un avant-goût de ce qui pourrait se produire lors des épreuves officielles du bac, du Bem et de cinquième prévues à compter du 2 juin prochain. Alors qu’un éventuel boycott de ces examens de fin de cycle a été soulevé par les syndicats contestataires, le ministère de l’Éducation nationale doit absolument intervenir afin de sauver ce qui reste de l’année scolaire 2019/2020, déjà chamboulée par la pandémie du Covid-19.

Les mêmes dispositions du BAC officiel
Il est à noter, par ailleurs, que les épreuves du bac blanc se déroulent selon les mêmes dispositions prévues à l’examen officiel programmé du 20 au 24 juin prochains. Les candidats ont donc un avant goût de comment seront les sujets proposés, des horaires de déroulement de chaque épreuve, mais surtout du diapositif de sécurité afin d’empêcher toute tentative de fraude pouvant entacher l’examen. À souligner que les candidats au bac ont été dispatchés en groupe de 20 élèves, alors qu’ils ont eu à choisir entre deux sujets avec 30 minutes supplémentaires leur permettant de lire attentivement les deux sujets. Il a été, d’autre part, décidé de l’allégement des sujets d’examen de manière à s’accorder avec la durée de leur déroulement. Une mesure prise afin de réduire le stress et la panique chez les candidats et de réduire notamment les jours de déroulement de ces examens et les unifier pour toutes les branches. Pour rappel, le bac blanc a été entamé le dimanche 23 mai et se poursuivra jusqu’à jeudi 27 mai. Le Bem blanc sera quant à lui entamé aujourd’hui et se poursuivra à jeudi. L’examen officiel de cinquième se déroulera le 2 juin prochain, les épreuves du BEM du 15 au 17 juin, alors que les épreuves du Baccalauréat auront lieu du 20 au 24 juin.
Ania Nait Chalal