Mellal

Ayant perdu tous ses litiges à la CRL : La JS Kabylie dans l’embarras

Le président de la JSK, Chérif Mellal, n’est pas au bout de ses peines. Après avoir été contraint de changer toute sa politique de recrutement en faisant avec les moyens de bord, le voilà se trouver dans une situation très délicate après la décision de la Chambre de résolutions des litiges d’accorder gain de cause à trois joueurs de son effectif de la saison passée, à savoir Addadi, Belaïli et Banouh.
En tout et pour tout, il devra payer plus de 3 milliards de centimes aux concernés. La note risque encore d’être salée, quand on sait que le désormais ex-capitaine des Canaris, Nabil Saâdou, a lui aussi déposé plainte auprès de la CRL contre la direction de la JSK pour obtenir ses arriérés de salaires. Cela se passe au moment où les caisses du club sont déjà vides, et que même les joueurs de l’effectif dernier qui ont daigné poursuivre l’aventure avec leur club attendent toujours qu’ils touchent plusieurs salaires non encore payés.
En effet, depuis qu’ils ont perçu deux salaires au mois d’août dernier, ils n’ont depuis rien vu venir. Heureusement d’ailleurs pour le président Mellal qu’ils se sont dits prêts à patienter jusqu’à ce que les caisses du club soient renflouées. Une attitude que leurs ex-camarades qui ont quitté l’équipe ne l’ont pas prônée.
Du coup, si le président Mellal ne se soumet pas aux verdicts dans les mois à venir, la JSK serait interdite de recrutement au prochain mercato hivernal. Pire, les concernés refusent tout compromis avec le président kabyle, obligé de se débrouiller pour trouver l’argent nécessaire afin de payer les joueurs en question.
Le plus intriguant dans cette affaire, c’est que le boss comptait transférer Addadi et Banouh à l’étranger, au mois de juin dernier, et cela pour renflouer les caisses du club. Cependant, non seulement ils ont récupéré leur libération sans débourser le moindre centime, mais la direction a été sommée de leur payer des sommes conséquentes.
Cela se passe au moment où la galerie kabyle ne semble nullement emballée par l’opération de recrutement effectuée par le président de leur club. Ayant engagé des joueurs, pour la plupart inconnus au bataillon, la JSK donne déjà ses soucis à ses fans, après avoir rendu de piètres copies lors de ses matchs amicaux entrant dans le cadre de ses préparatifs de la nouvelle saison, et dont le dernier en date perdu avant-hier contre le Paradou AC. Dans le camp des Canaris, l’on croise déjà les doigts, quand on sait que leur club sera appelé à disputer la coupe de la CAF la saison prochaine. L’on estime d’ailleurs que ce n’est pas avec un tel effectif que les Lions de Djurdjura vont aller se battre pour redorer le blason terni de la JSK sur la scène continentale.
Hakim S.

La 1re Région militaire en amical, mardi à Blida
La JS Kabylie a programmé un sixième match amical dans le cadre de sa préparation d’avant-saison, qui se jouera mardi à Blida contre l’équipe de la 1re Région militaire. Le coup d’envoi de cette rencontre sera donné à 14h30, a précisé dimanche la direction des «Canaris», ajoutant que «cette joute amicale sera l’occasion pour l’entraîneur Yamen Zelfani de dégager son équipe-type» en prévision de la prochaine étape de préparation. En effet, la JSK prendra part à un tournoi quadrangulaire qui se déroulera du 5 au 7 novembre à Alger, en présence du MC Alger, du NA Husseïn-Dey et du Paradou AC. Lors des cinq matchs amicaux précédents, les «Canaris» ont affronté l’AS Sûreté Nationale (2-0), le NC Magra (0-1), l’Olympique Médéa (3-3), l’US Biskra (1-0) et le Paradou AC (1-2). Le staff technique kabyle s’est dit «plus ou moins satisfait du travail qui a été accompli jusqu’ici», en espérant peaufiner convenablement la préparation dans ce qui reste à faire, pour présenter une équipe compétitive à l’entame de la saison.