Moutons

À CAUSE DU STRESS HYDRIQUE QUI CONTRAINT LES ÉLEVEURS À LIQUIDER LEUR BETAIL : Le prix du mouton de l’Aïd risque d’exploser

À quelques semaines de la célébration de l’Aid el Adha, les points de vente de moutons ne devront pas tarder à se manifester à travers le territoire national. Mais il semble que l’offre sera abondante cette année puisque les éleveurs ont décidé de liquider leur bétail en raison de la vague de sécheresse ayant eu des répercussions sur les besoins de l’élevage.

En effet, il risque d’y avoir un surplus de l’offre puisque des éleveurs et des agriculteurs, lourdement touchés par le stress hydrique qui frappe le pays notamment la région des Hauts plateaux et le sud, ont décidé de vendre le tout de leur élevage car ne pouvant plus faire face à cette situation exceptionnelle, et ce à des prix très bas. Selon les témoignages des éleveurs de la wilaya de Sétif des différentes régions telles que Hammam soukhna, Aïn azel, Aïn oulmene et Saleh bey; la hausse sans précédent des prix d’aliments pour le bétail  est l’une des raisons principales de cette catastrophe sachant que  le prix d’un quintal de son a atteint 4800 dinars tandis que l’orge a atteint le seuil des 6000 dinars, en plus de la diminution des zones propices au pâturage. Le vice-président de la fédération des éleveurs, Omrani Ibrahim, a qualifié la situation de « crise majeure » qui affecte la quasi-totalité des Hauts-plateaux et des Aurès. En attendant l’amélioration des conditions climatiques Omari recommande aux éleveurs comme solution de vendre au plus vite le bétail le plus vieux et de laisser les jeunes moutons jusqu’à l’approche de l’Aid. À se demander donc, quelles répercussions aura cet état de fait sur le prix du mouton dans le marché de détail sachant que la tendance est haussière depuis plusieurs années. Il se peut que pour cette année 2021 le prix du mouton soit abordable en raison des causes citées auparavant, dans le cas contraire ça sera probablement et comme à chaque veille de l’Aïd el Adha le fruit de la spéculation et des revendeurs qui tentent de se remplir les poches à chaque fois que l’occasion se présente.
Ania Nch