Zemmouri EL-Bahri

Zone d’activités de Zemmouri (Boumerdès) : 18 projets d’investissement en pêche et aquaculture agréés

Dix huit projets d’investissement en pêche et aquaculture marine, pisciculture et autres métiers en relation avec la mer ont été agréés pour implantation au niveau de la zone d’activités de Zemmouri EL-Bahri (à l’Est du chef-lieu de Boumerdès), a-t-on appris du responsable du secteur. Les porteurs de ces projets ont déjà reçu les contrats de concession relatifs à leurs assiettes d’implantation, dans l’attente de la réception des autorisations de réalisation, qui leur permettront de lancer «prochainement» les travaux, du moins «pour une grande partie d’entre eux «, selon les prévisions de Kadri Cherif. Inscrits dans le cadre de la mise en úuvre de la stratégie nationale pour le développement de l’aquaculture (2014/2012), ces projets concernent différents volets liés à la pêche et à l’aquaculture, tels que le conditionnement, la transformation, la fabrication de matériaux de pêche, la maintenance des bateaux, la production de glace, entre autres. Le responsable de la pêche a également fait part du rejet de six projets d’investissement similaires pour « non-conformité « aux conditions et critères compris dans le cahier des charges inhérent à cette zone d’activités qui accueillera 46 projets dans le domaine. Cet espace économique, destiné exclusivement aux métiers de la pêche et de la mer, est situé dans la banlieue de la ville de Zemmouri, à une quinzaine de kilomètres à l’est du chef-lieu de Boumerdès. La zone, d’une superficie de 20 ha, a été aménagée, pour une enveloppe de près de 400 millions de dinars, dans l’objectif de contribuer, une fois les investissements programmés opérationnels, à la «création de près de 3 500 emplois», selon les chiffres fournis par Kadri Cherif. Il a signalé, en outre, sa proximité avec de nombreux axes routiers d’importance, dont la RN 24 longeant le littoral entre Boumerdès et Dellys, sachant qu’elle est, également, située à seulement 5 km du port de Zemmouri El-Bahri. à noter qu’une trentaine d’investissements privés en aquaculture (marine et eau douce) sont prévus à la mise en exploitation prochainement sur le littoral de Boumerdès, selon la direction locale de la pêche et de l’aquaculture, qui signale le quasi parachèvement des travaux de réalisation et équipement de ces projets. Le coût de chacun de ces investissements privés est estimé entre 150 et 200 millions de DA, avec une prévision de création de 10 à 15 postes d’emplois, parallèlement à une capacité de production prévisionnelle globale de pas moins de 15 000 tonnes de poissons/an, a-t-on ajouté de même source.