ville nouvelle d'El-Menea

Ville nouvelle d’El-Menea : Relance du projet avant la fin de l’année

Un programme visant à promouvoir la relance du projet de la ville nouvelle d’El-Menea (270 km au sud de Ghardaïa) a été mis en place et sera entamé sur le terrain avant la fin de l’année en cours, a annoncé mardi à l’APS le directeur général de l’Etablissement public de la ville nouvelle d’El-Menea (EPVNEM).

Créé par décret exécutif N 07-366 du 28 novembre 2007, le projet de la ville nouvelle d’El-Menea a connu un retard considérable tant pour les études d’aménagement que pour la réalisation avant que les pouvoirs publics ne décident de son abandon en 2018, puis de le relancer par décision du Conseil interministériel du 21 juillet dernier 2019, a expliqué Abdellah Saidet. Le programme de la relance de ce projet innovant de la nouvelle ville dans le sud du pays vise à offrir aux générations présentes et futures une qualité de vie améliorée, des opportunités certaines, ainsi que la perspective d’un avenir prometteur pour la région d’El-Menea en pleine mutation et érigée en wilaya déléguée, a souligné M. Saidet. Pour assurer le pilotage et le suivi du projet sur le terrain, l’EPVNEM a été créé pour garantir sa cohérence globale, son développement et sa mise en œuvre. La nouvelle ville d’El-Menea illustre parfaitement les principales directives du Schéma national d’aménagement du territoire (Snat) et les objectifs du développement durable, a-t-il souligné. La relance du projet s’articule sur trois axes à concrétiser avant la fin de l’année en cours, selon la feuille de route élaborée par le ministère de l’Habitat, à savoir la finalisation des études d’aménagement et leur approbation par les instances techniques compétentes et les assemblées élues locales, l’achèvement des travaux de viabilisation du site et le lancement de l’opération de verdissement de la zone de protection de la nouvelle ville, a précisé le responsable. Positionnée sur un site naturel disposant d’espaces relativement plats sur la route nationale R-N1, à dix kilomètres au Nord de l’actuel El-Menea, la future ville vise notamment à renforcer le tissu urbain et offrir aux populations un cadre de vie décent et contribuer au développement harmonieux de la région aux plans économique, social, culturel et humain, avec une volonté de drainer et de promouvoir les investissements tant nationaux ou étrangers. Un projet intégré, durable et respectueux de l’environnement La ville nouvelle d’El-Menea, unique dans son aspect architectural et respectueuse de l’environnement, devra recevoir à terme, sur une superficie de près de 600 hectares extensibles, quelque 50.000 habitants avec toutes les commodités d’une agglomération urbaine moderne à vocation touristique et agricole. La réalisation de ce projet intégré, durable respectueux de l’environnement en utilisant les énergies renouvelables et dont l’architecture marie le raffinement des aspects architecturaux saharien et méditerranéen, générera de nombreux emplois temporaires et permanents. La localisation de cette nouvelle ville d’El-Menea, sur le tracé de la RN1, lui confie un rôle plus stratégique, avec une conception émanant de réflexions menées en collaboration avec des experts nationaux et internationaux qui ont permis d’asseoir un Plan d’aménagement permettant de répondre au mieux à la réalité des besoins actuels et futurs du territoire, de la région et du pays. La ville sera structurée, en outre, en plusieurs unités de vie qui disposeront de tous les équipements de proximité nécessaires en matière d’éducation, de santé, de commerce et de loisirs, permettant ainsi de limiter les déplacements, ajouter à cela des espaces verts. À l’ouverture du chantier de réalisation de cette nouvelle ville d’El-Menea, quelque 300 emplois seront créés et atteindront ‘’crescendo » plus de 1.000 postes de travail », a-t-on fait savoir. Une fois les travaux de cette ville nouvelle achevés, El-Menea offrira de nouvelles perspectives dans le développement territorial et de création de richesses, permettant ainsi à la région de gagner en compétitivité et en attractivité, pour devenir un pôle d’excellence touristique et une base de développement d’une agriculture durable, a-t-on souligné. Des habitants d’El-Menea interrogés par l’APS ont exprimé leur désir de voir les promesses de concrétisation de cette ville nouvelle transformées en actes sur le terrain avec une cadence soutenue.