Noyade

Victimes par noyade : Bouira déplore sa septième victime

La direction de la Protection civile de Bouira a enregistré avant-hier, la septième victime par noyade à travers la wilaya depuis le début de la saison estivale, qui n’est pourtant qu’a ses débuts.

En effet, les différents barrages et autres retenues collinaires de la wilaya de Bouira, ne cessent d’endeuiller les familles à chaque période estivale. Pour la seule journée de ce samedi, la région a enregistré deux morts par noyade. La première victime, un jeune adolescent de 20 ans qui s’est rendu en compagnie d’un groupe d’amis pour se baigner dans une retenue collinaire à la forêt Erriche, sise à la sortie Nord du chef-lieu de la wilaya, a perdu la vie par noyade dans la même retenue. Selon des informations en notre possession le corps sans vie du jeune homme a été repêché en fin de journée par les plongeurs des sapeurs pompiers de Bouira après une recherche de plusieurs heures. La dépouille a été évacuée vers la morgue de l’hôpital de Bouira et une enquête a été ouverte par les services de sécurité afin de déterminer la cause exacte de la mort. La deuxième victime n’été autre qu’un enfant de 14 ans habitant dans la commune d’El Adjiba, à une vingtaine de kilomètres à l’Est de Bouira. Ici aussi l’enfant s’est rendu en compagnie de ses copains dans un point d’eau à la sortie de la ville, exactement au lieudit Tabassalt, où les jeunes et moins jeunes des villages limitrophes avaient l’habitude, en ces journées caniculaires de se baigner. L’intervention rapide des éléments de la protection civile des localité de Bechloul et El Adjiba, n’a pas suffi pour sauver la vie du jeune enfant en dépit des nombreux essais pour le réanimer. Le corps sans âme du jeune Slimane 14 ans a été transféré vers la morgue de l’EPH de M’chedallah où il a été examiné par un médecin légiste. Le jeune Slimane est donc la septième victime par noyade qu’enregistre la wilaya de Bouira depuis le début de la saison estivale. Par ailleurs, le corps du jeune Remzi Khelif, 24 ans, originaire de la région d’Ain Besem à l’Ouest de Bouira qui s’est noyé le 28 juin dernier dans la Plage bleue, près de Zeralada n’a toujours pas été repêché, avons-nous appris hier auprès des sources locales. Nos sources précisent que les intenses recherches engagées par les plongeurs de la Protection civile, depuis l’annonce de la disparition du jeune, n’ont pas donné de résultat à ce jour. Les mêmes sources indiquent également, à ce sujet, que tous les moyens humains et matériels sont actuellement déployés par les secouristes afin de repêcher le corps de la victime.
Omar Soualah