17.9 C
Alger
9 décembre 2023
lecourrier-dalgerie.com
À LA UNE

DEVANT L’AG DE L’ONU, PEDRO SANCHEZ A AFFIRMÉ À PROPOS DU SAHARA OCCIDENTAL : « L’Espagne soutient le processus de paix onusien »

Pedro Sanchez, qui n’est pas encore investi d’un nouveau mandat pour gouverner en Espagne a affirmé dans un discours, à propos du conflit du Sahara occidental,  prononcé devant l’Assemblée générale de l’ONU que, « son pays soutient une solution négociée entre les  deux parties en conflit (le Maroc et le Front Polisario, ndlr), sur la base des textes de la   Charte de l’Onu et les résolutions du Conseil de sécurité ».

À ce propos, il a rappelé que « Madrid soutient la mission  et le travail de De Mistura l’envoyé spécial du secrétaire général de l’ONU ».
Cette déclaration prouve que le gouvernement Pedro Sanchez, en soutenant il y a  quelques mois la thèse marocaine était sous le coup d‘un odieux chantage qui l’avait poussé à se faire hara-kiri, perdant dans le sillage de sa volte-face, un partenaire de choix l’Algérie et se faisant devancer aux  élections locales et parlementaires par son traditionnel adversaire la droite.
Certes, c’est une déclaration qui pourrait susciter dans les prochains jours une réaction violente du Maroc, mais elle traduit l’incapacité de l’injustice et la négation des droits des peuples devant la légalité et la justice. Elle semble être le résultat des pressions que subit son gouvernement dans son forcing pour se voir offrir l’investiture pour un nouveau mandat. Il faut rappeler dans ce cadre qu’aussi bien des formations de droite que de la gauche avaient dénoncé le soutien de Pedro Sanchez à la thèse de Rabat pour le règlement du conflit du Sahara occidental et affirmé qu’elles étaient prêtes à reconsidérer cette position une fois parvenue à la chefferie du gouvernement. Mieux encore, les forces productrices espagnoles, syndicats et organisations patronales avaient pointé du doigt le gouvernement socialiste de Pedro Socialiste dans la perte du marché algérien, ce qui a provoqué la fermeture de plusieurs entreprises et la mise au chômage de milliers d’ouvriers. Ce sont ces facteurs qui semblent avoir pesé dans la déclaration de Pedro Sanchez qui semble avoir renoué avec les principes de la « Realpolitik» qui lui imposent de revoir sa copie et d’assumer les charges de son pays comme ancienne puissance administrante des territoires du Sahara occidental occupé.
Il faut par ailleurs rappeler que le peuple espagnol est attaché au principe de la neutralité de son pays dans le conflit du Sahara occidental. Il n’a pas cessé d’exiger  à ses gouvernements successifs dont celui de Pedro de jouer un rôle conséquent et pertinent pour le parachèvement du processus de décolonisation au Sahara occidental par la tenue d’un référendum d’autodétermination du peuple sahraoui. La posture de négation du droit du peuple à un référendum d’autodétermination affichée par Pedro Sanchez à la faveur de son soutien à la thèse marocaine vient de tomber à l’eau et aujourd’hui, et malgré son discours mea-culpa », l’ancien chef du gouvernement espagnol en attente d’une nouvelle investiture doit en assumer les conséquences, car en politique, on ne peut pas indéfiniment faire abstraction des droits des peuples en lutte. Dans son discours Pedro Sanchez use d’amalgame en affirmant que l’Espagne est le premier soutien humanitaire aux populations des camps de réfugiés sahraouis. C’est en fait la société et le peuple espagnol qui ont toujours soutenu le droit du peuple sahraoui à disposer et qui ont toujours appelé l’Espagne à assumer sa responsabilité d’ancienne puissance coloniale et à soutenir le processus onusien de règlement du conflit du Sahara occidental. Au-delà des déclarations de bonnes intentions de Pedro Sanchez, c’est maintenant l’épreuve du terrain qui déterminera les véritables intentions du gouvernement de Madrid. Le peuple sahraoui et les peuples épris de liberté attendent maintenant de voir jusqu’où ira le soutien de Madrid au processus onusien et jusqu’où l’Espagne assumera ses responsabilités d’ancienne puissance administrante des territoires sahraouis occupés.
Slimane B.

Related posts

LA REVUE EL-DJEÏCH EN A VALORISÉ LES EXPLOITS : Brillant parcours de la diplomatie algérienne

courrier

SOLIDAIRE AVEC LE PEUPLE MAROCAIN MEURTRI PAR UN VIOLENT SÉISME QUI A FAIT AU MOINS 1.037 MORTS ET 1.204 BLESSÉS : L’Algérie prête à envoyer l’aide humanitaire

courrier

PROMOTION DES DROITS DE L’HOMME EN AFRIQUE : Larbaoui expose la vision africaine du Président

Redaction

SOMMET DU CAIRE SUR LA PALESTINE : L’Algérie avait vu venir … l’échec

courrier

LE SG DE L’ONU DÉNONCE LA COLONISATION SIONISTE : « Le peuple palestinien est étouffé depuis 56 ans »

Redaction

SON GÉNOCIDE CONTRE LES PALESTINIENS EST CONDAMNÉ PAR LES PEUPLES DU MONDE : Israël isolé sur la scène internationale

Redaction