Boumerdès

Université M’hamed Bouguera de Boumerdès : 12 conventions de partenariat avec des entreprises publiques et privées

Douze (12) conventions de partenariat ont été signées lundi entre l’université M’hamed Bouguera de Boumerdes et des entreprises nationales publiques et privées pour des stages et des formations dans les domaines de la recherche scientifique et technique. Selon le recteur de l’université Bentellis Abdelhakim, avec ces accords, qui s’ajoutent à d’autres déjà signés en début d’année, il est attendu d’ouvrir les portes des entreprises signataires aux diplômés universitaires afin qu’ils bénéficient de stages appliqués à leur niveau, outre la préparation de mémoires de fin d’études, suivant les capacités disponibles au sein de chacune d’elles.
L’autre objectif visé est de permettre aux cadres de ces mêmes entreprises de contribuer à l’élaboration et proposition de programmes de formation au profit des facultés de l’université, en conformité avec les exigences et besoins exprimés au sein de leurs entreprises respectives, avec l’ouverture de perspectives de recrutement, selon la demande exprimée à leur niveau. Il s’agira, également, a- t-il ajouté, d’ouvrir l’opportunité à ces mêmes cadres, de participer aux différentes conférences et colloques organisés par l’université, avec la valorisation et mise à niveau de leurs connaissances.
M. Bentellis a particulièrement souligné la contribution de ces accords de partenariat dans la construction de relations solides avec le monde économique et industriel, et l’orientation de l’université vers une formation continue de qualité, sur la base de programmes actualisés et au diapason des développements technologiques en cours, soit de quoi permettre à l’étudiant d’être opérationnel dès sa sortie de l’université.
L’université est appelée à aller vers les entreprises afin de leur présenter ses services, écouter leurs préoccupations et leur proposer des solutions adéquates et innovantes, selon une stratégie gagnant-gagnant. D’où, a souligné le même responsable, les efforts en cours en vue de rendre bientôt opérationnelle la maison de l’entrepreneur, et ce par la mise à la disposition des étudiants de trois espaces créés au sein des facultés, en vue de les encourager et les accompagner dans la création de microentreprises.
L’université ne pouvant assurer un emploi à tous ses diplômés, a-t-il relevé à ce propos.