Djelfa

Un réseau spécialisé dans le vol de câbles en cuivre démantelé à Djelfa

Un réseau spécialisé dans le vol de câbles en cuivre a été mis hors d’état de nuire par les éléments de la police judiciaire relevant de la 5ème sûreté de daïra de Djelfa, a-t-on appris, hier, auprès de la cellule de communication de la sûreté de wilaya. Selon le chargé de communication auprès de la sûreté de wilaya, le commissaire de police Saad Fites, cette opération, qui a permis l’arrestation de trois suspects, âgés entre 30 et 42 ans, dont un repris de justice, a été réalisée suite à des informations portant sur la présence d’un réseau criminel qui volait des câbles en cuivre au niveau de la ville de Djelfa. L’exploitation de ces renseignements et l’activation d’un plan de surveillance et de contrôle a permis l’interpellation de l’un des membres du réseau en flagrant délit de vol de ce type de câbles, avant l’arrestation de ses deux complices et la récupération de 5,5 qx de câbles volés. Le même responsable a signalé que cette quantité de câbles a été saisie au niveau d’un hangar de la ville de Djelfa, suite à une opération de surveillance de l’activité des suspects. Après achèvement des procédures d’enquête, les suspects ont été présentés devant le procureur de la République près le tribunal de Djelfa qui a transféré le dossier de l’affaire devant le juge d’instruction. Ce dernier a ordonné la mise sous mandat de dépôt du suspect principal, tandis que ses deux complices ont été libérés.

Neutralisation de deux réseaux de trafic de psychotropes à Chlef
Deux réseaux de trafic de psychotropes ont été neutralisés par les éléments de la brigade de recherche et d’intervention (BRI) de la police judiciaire de la sûreté de wilaya de Chlef, avec la saisie de plus de 2.700 comprimés hallucinogènes, a-t-on appris, lundi, auprès de ce corps sécuritaire. Dans le cadre de ses missions de lutte contre le trafic de drogues et de psychotropes, la brigade de recherche et d’intervention (BRI) de la police judiciaire a procédé à la neutralisation de deux réseaux spécialisés dans le trafic de psychotropes, avec la saisie de 2.730 comprimés hallucinogènes et à l’arrestation de sept individus, dans deux affaires distinctes, a-t-on appris auprès du chargé de communication de la sûreté de wilaya, le commissaire de police Chérif Angoud. Le premier réseau a été mis hors d’état de nuire grâce à l’exploitation d’informations faisant état de deux jeunes âgés de 28 et 36 ans écoulant des psychotropes à travers les communes de Chlef. Les investigations menées par la police ont permis l’arrestation des deux suspects en possession de 2.040 comprimés psychotropes, avec la saisie de deux véhicules utilisés dans le transport et la vente de ces produits prohibés.
La 2eme affaire traitée par la police judiciaire a permis l’arrestation de cinq individus, âgés entre 23 et 34 ans, activant dans un réseau local de trafic de psychotropes, avec la saisie en leur possession de 690 comprimés psychotropes, a ajouté le commissaire de police Cherif Angoud. Après l’achèvement des procédures judiciaires à leur encontre, les suspects ont été présentés devant les parties judiciaires compétentes de Chlef, sous les chefs d’inculpation de « possession, transport et trafic illégal de psychotropes dans le cadre d’un groupe criminel organisé ».

27 décès et 1437 blessés sur les routes en une semaine
Vingt sept (27) personnes ont trouvé la mort et 1437 autres ont été blessées dans des accidents de la route survenus à travers le territoire national durant la période allant du 15 au 21 août, a indiqué, hier, un bilan de la Protection civile. Le bilan le plus lourd a été enregistré à Ouargla où trois personnes sont décédées et 35 autres ont été blessées suite à sept accidents survenus dans la région. En outre, l’intervention des secours de la Protection civile a permis l’extinction de 1429 incendies urbains, industriels et divers à travers plusieurs wilayas, dont Alger où 187 incendies ont été éteints. S’agissant des activités de lutte contre la propagation du Coronavirus (Covid-19), les unités de la Protection civile ont effectué, durant la même période, 331 opérations de sensibilisation et 363 autres de désinfection générale à travers le territoire national ayant touché l’ensemble des infrastructures et édifices publics et privés, quartiers et ruelles.

Repêchage de la dépouille d’un noyé à Iflissen (Tizi-Ouzou )
Le corps d’un jeune mort noyé a été repêché au niveau d’une plage de la commune d’Iflissen, au nord de Tizi-Ouzou, par les plongeurs de la Protection civile, a-t-on appris lundi, de ce corps constitué. La victime, répondant aux initiales de K. A, âgée de 21 ans et originaire de la commune de Draâ Ben Khedda, s’était noyée, le 17 du mois courant, au niveau de la plage d’Ait Mendil, dans la commune de Béni Ksila (Béjaia), a-t-on rappelé. Son corps sans vie a été repêché, dans la nuit de dimanche à lundi, par les plongeurs de l’unité marine de Tigzirt, au niveau de la plage de Tamda Ouguemoune (Iflissen, daïra de Tigzirt), a-t-on précisé. La dépouille du noyé a été déposée à la morgue de l’hôpital de Tigzirt, a-t-on ajouté.

Adrar : un incendie détruit des manuscrits de la bibliothèque de Moulay Al-Abbas Al-Ragani
Un incendie a détruit l’ensemble des anciens manuscrits de « Khizanate » (bibliothèque traditionnelle) de Moulay Al-Abbas Al-Ragani dans la commune de Bouda (Ouest d’Adrar), a-t-on appris lundi auprès des propriétaires de la bibliothèque. Ce patrimoine culturel est composé de plusieurs manuscrits liés à différents domaines, notamment une des plus anciennes versions du Coran écrite par le fondateur de la bibliothèque Moulay Al-Abbas Ben Moulay Abdallah Al-Ragani, ainsi que d’autres manuscrits sur El-fiqh (les principes de la loi islamique), la langue, la littérature, les biographies, la médecine et autres, a précisé la même source. L’enseignant de l’histoire à l’Université d’Adrar, Pr. M’barek Djaâfri, a indiqué que la bibliothèque de Moulay Al-Abbas Al-Ragani située à Ksar « Beni Azel », (commune de Bouda) dispose de plus de 1.963 manuscrits relatifs, entre autres, à la science, l’art, en plus des lettres et des actes anciens. L’incident, dont les causes sont encore inconnues, a suscité le ressentiment des hommes de la culture qui s’intéressent au patrimoine de la région. Ils ont appelé, à cette occasion, à la numérisation des manuscrits afin de les protéger de pareils incidents.

Décès à 38 ans de l’homme le plus grand d’Amérique (2,35 m)
L’homme le plus grand des Etats-Unis – 2,35 m sous la toise – est décédé vendredi d’une pathologie cardiaque à l’âge de 38 ans dans l’Etat du Minnesota, a annoncé sa mère sur Facebook. Américain d’origine ukrainienne, Igor Vovkovinskiy a vécu une existence placée sous le signe de la maladie, une tumeur déclenchant chez lui une sécrétion excessive d’hormones de croissance. C’est pour cette raison que sa famille s’était installée, dans son enfance, à Rochester, une ville septentrionale des Etats-Unis réputée pour son pôle de santé. Déjà grand pour son âge, le « petit » Igor a malgré les traitements a continué de grandir pour atteindre une taille record pour les Etats-Unis, ce qui fut constaté par des commissaires du livre Guinness des records alors qu’il avait 27 ans.
Il avait connu précédemment un moment de célébrité en 2009, en étant remarqué par Barack Obama lors d’un meeting politique. Le géant, qui arborait un tee-shirt affichant « World’s Biggest Obama Supporter » et dominait la foule de militants rassemblés, avait échangé une poignée de main avec le président démocrate. Selon le livre Guinness, l’homme le plus grand du monde est actuellement le Turc Sultan Kösen (2,51 mètres). Mais l’homme le plus grand de l’Histoire moderne est un Américain, Robert Wadlow, qui a atteint la taille de 2,72 m. Souffrant également d’une production anormalement élevée d’hormones de croissance, il est mort en 1940, âgé seulement de 22 ans.