réseau

Un réseau de contrebande de véhicules démantelé à Alger

Un réseau composé de quatre individus spécialisés dans la contrebande de véhicules de luxe de l’étranger vers l’Algérie a été démantelé par les services de sureté de la wilaya d’Alger, qui ont également saisi trois véhicules, a indiqué, hier, un communiqué de ces services. Outre les chefs d’accusation d’«association de malfaiteurs impliqués dans la contrebande de véhicules de luxe de l’étranger vers l’Algérie», les prévenus sont également accusés de «faux en écriture, usage de faux dans des documents administratifs et fausse immatriculation d’un véhicule», a précisé le communiqué. Selon la même source, l’affaire a débuté suite à une information sûre parvenue aux services de sureté faisant état de la présence de trois véhicules de luxe stationnés dans un quartier de la capitale, lesquels après signalement, se sont avérés faisant l’objet de recherche. Dès information du procureur de la République territorialement compétent, une enquête a été ouverte qui s’est soldée par l’arrestation du commanditaire de l’opération qui a dénoncé ses autres complices, ajoute le communiqué. Le procureur de la République a ordonné la mise des quatre suspects sous mandat de dépôt, conclut la même source.

Le système d’information «jibaya’tic» lancé à El Harrach
Le système d’information Jibaya’tic du Centre des impôts d’El Harrach est lancé officiellement hier et concernera les moyennes entreprises, a-t-on appris auprès de la Direction générale des impôts (DGI). «Cette opération constitue une première dans la simplification des procédures et démarches pour les moyennes entreprises. Elle sera généralisée, dans les prochains mois à la Direction des grandes entreprises (DGE) et aux Centres des impôts de Sétif, Bordj Bou Arréridj, Ain Defla, Rouiba, Mascara et Mostaganem», selon un communiqué de la DGI. Il s’agit de la première étape de la mise en œuvre du système d’information «Jibaya’tic» qui permet l’automatisation de toutes les fonctions de l’impôt, dès l’accueil des contribuables jusqu’au recouvrement de l’impôt mais aussi en matière de contentieux et de contrôle fiscal, précise la même source.

Plus de 3 800 cartouches de cigarettes saisies à Sétif
Les services de la Sûreté de la wilaya de Sétif ont saisi récemment 3 870 cartouches de cigarettes de marque étrangère non-facturées, a indiqué ce lundi un communiqué de la cellule de communication de la DGSN. Cette opération intervient suite à des informations selon lesquelles un individu devait transporter une importante quantité de cigarettes de marque étrangère. Après investigations, le mis en cause a été interpellé au niveau d’un point de contrôle. La fouille de ce véhicule a permis la récupération de 3 870 cartouches de cigarettes et 12 500 DA provenant des revenues de la contrebande, ajoute le communiqué.

Ooredoo prend part à la 26e édition du SICOM 2017
Pour la huitième année, Ooredoo participe au Salon international de l’informatique, de la bureautique et de la communication (SICOM 2017) dans sa 26e édition qui se tient à partir de demain jusqu’au 9 avril 2017 au Palais des expositions des Pins-Maritimes d’Alger. Cet évènement organisé par la SAFEX et MIRA Cards Edition, est dédié aux professionnels du secteur des TIC, de la bureautique ainsi qu’aux responsables IT et au grand public. Ooredoo prend part à ce rendez-vous à travers un stand d’exposition au niveau duquel des conseillers-commerciaux de «Ooredoo Business» seront présents pour répondre aux questions des visiteurs professionnels et du grand public et leur proposer les offres et produits de l’opérateur de téléphonie mobile. Aussi, un atelier est prevu au niveau du stand de Ooredoo portant sur la solution TéléContact qui est un ensemble d’outils Web et Mobile professionnels, conçus pour aider les professionnels à améliorer leurs processus métiers, en y intégrant l’automatisation, la fluidité d’échange de données, ainsi que la mobilité.
Par sa participation régulière dans les évènements et carrefours d’échanges autour des technologies de l’information, Ooredoo ne fait que confirmer sa forte implication dans le développement du secteur des TIC en Algérie.

Turquie : 45 juges et procureurs démis lundi
Les autorités turques ont limogé lundi 45 nouveaux juges et procureurs, dernier épisode de la purge opérée dans le secteur de la justice depuis le coup d’Etat manqué de juillet, ont rapporté des médias d’Etat. Depuis le 15 juillet, au moins 113.000 personnes ont été interdites d’exercer, renvoyées de fonctions publiques ou détenues en raison de liens supposés avec le groupe accusé d’avoir essayé de renverser le président Recep Tayyip Erdogan. Le prédicateur musulman Fethullah Gulen, installé de longue date aux Etats-Unis, est accusé d’avoir fomenté ce putsch, ce qu’il nie. Selon le quotidien Hurriyet, plus de 4.000 procureurs et juges ont été renvoyés depuis juillet en raison de leurs liens supposés avec son mouvement que les autorités «organisation terroriste Fethullah». Parmi les nouvelles personnes suspendues par le Conseil suprême des juges et procureurs (HSYK) figurent les trois juges qui avaient ordonné la libération de 21 suspects dans un procès sur la «structure médiatique» de Gulen la semaine dernière, a indiqué l’agence officielle Anadolu. Les prévenus en question n’avaient pas été libérés à la suite d’un appel contre cette mesure, et de nouveaux mandats d’arrêt lancés contre eux, a précisé Anadolu. Vingt-neuf suspects, dont le chanteur populaire Atilla Tas, sont actuellement jugés, accusés de faire partie d’un groupe terroriste armé, selon Hurriyet. Parmi ces prévenus on compte plusieurs journalistes de différents médias, et un homme accusé d’utiliser un compte Twitter sous le pseudonyme Fuat Avni. Ce compte avait notamment publié des révélations gênantes sur l’entourage du président Erdogan.

700 morts sur les routes indiennes en deux semaines
Quelque 700 personnes ont été tuées pendant le nouvel an perse dans des accidents de la route en Iran, avec un mort enregistré toutes les 71 minutes, a indiqué, hier, la police iranienne. Une amélioration de 12% du taux de mortalité sur les routes pour les deux semaines de vacances de Norouz –qui se sont achevées le week-end dernier– par rapport à la même période l’an dernier, est toutefois à noter, a indiqué mardi le chef de la police Taghi Mehri. Parmi les raisons avancées pour expliquer ce phénomène, la mauvaise qualité des voitures produites localement est souvent citée. La police lutte désespérément pour faire respecter le code de la route et quelque 32 000 voitures et 20 000 motos ont été saisies au cours des trois premiers jours de Norouz pour des violations. «Malheureusement, toutes les 71 minutes, une personne meurt sur les routes du pays à cause d’un accident», affirme l’adjoint au chef de la police Eskandar Momeni, cité par l’agence Tasnim. «Le chiffre de l’année dernière était d’un mort toutes les 60 secondes, il y a donc une amélioration», dit-il, même si «toute mort sur les routes est choquante».

Le bilan de l’attentat dans le métro de Saint-Pétersbourg passe à 14 morts
Le bilan de l’attentat perpétré, lundi, dans le métro de Saint-Pétersbourg, est passé à 14 morts, a annoncé hier, la ministre russe de la Santé, Veronika Skvortsova. Onze personnes ont été tuées sur les lieux et trois autres sont décédées dans des ambulances ou à l’hôpital de cette deuxième ville de Russie (Nord-Ouest), a-t-elle précisé. Le bilan précédent établi la veille par les services antiterroristes russes faisait état de 11 morts et 45 blessés. Cet acte terroriste est l’œuvre d’un «kamikaze», originaire du Kirghizstan, ont affirmé les services de sécurité de l’ex-République soviétique. L’individu en question est identifié comme étant «un ressortissant kirghiz, Akbarjon Djalilov (…), né en 1995», d’après le porte-parole de la sécurité de kirghiz, cité par l’AFP.

Les effectifs des journaux américains ont baissé de 58% en 15 ans
Les effectifs des journaux papier ont baissé de 57,8% aux Etats-Unis, entre janvier 2001 et septembre 2016 avec, à la clef, 238 000 emplois supprimés, selon des chiffres publiés par le ministère américain du Travail. Durant la même période, le nombre de sociétés du secteur a baissé de 18%, de 9 310 à 7 623. La presse magazine a également payé un lourd tribut aux profondes mutations qui touchent le monde des médias, avec des effectifs en repli de 42,4% en 15 ans. La radio a un peu mieux résisté et employait, en septembre 2016, 23,5% de personnes de moins qu’en janvier 2001. Quant à la télévision, après avoir connu un creux entre 2001 et 2009 (-14,5%), elle a largement redressé la tête depuis, avec des effectifs en hausse de 13,5% depuis novembre 2009. Le secteur de l’édition de livres a, lui, enregistré une baisse de 29,1% du nombre de personnes employées entre janvier 2001 et septembre 2016. Au total, les journaux papier, la presse magazine et le secteur de l’édition de livres ont perdu 333 781 emplois, soit la moitié de leurs effectifs (50,2%) en 15 ans.