Dinars

Un groupe de 4 faussaires de billets de banque arrêté à Mascara

La brigade de recherche et d’intervention relevant de la Police judiciaire de la sûreté de wilaya de Mascara a démantelé un groupe de faussaires composé de quatre individus spécialisés dans la falsification des billets de banque de 1000 et 2000 DA, a-t-on appris mardi, auprès de la sûreté de wilaya.
Les mis en cause dans cette affaire ont été arrêtés, en début de semaine en cours, par les éléments de la BRI lesquels ont saisi un montant de 17 000 DA en faux billets et des outils informatiques utilisés dans cette activité criminelle et ce, sur la base d’informations faisant état qu’un individu était en possession de faux billets de banque au niveau de la zone d’habitation (ZHUN 8) dans la ville de Mascara, a-t-on indiqué. L’enquête diligentée et étendue à une wilaya limitrophe a permis de localiser le lieu de résidence des éléments du groupe et procéder à leur arrestation.
Sur place, il a été procédé à la saisie d’un montant de 10 000 DA de faux billets en coupures de 2000 DA et un autre montant de vrais billets de 70 000 DA, ainsi que du matériel utilisé dans l’opération de falsification. Les quatre prévenus ont été présentés devant le parquet près le tribunal de Mascara qui les a écroué.

Saisie de plus de 720 qx d’acier et de maïs à Relizane
Les éléments du groupement territorial de la Gendarmerie nationale de Relizane ont saisi dernièrement 725 quintaux d’acier et de maïs, ainsi que des vêtements féminins dans quatre opérations distinctes, a-t-on appris mardi, auprès de ce corps sécuritaire. Les marchandises ont été saisies dans le cadre de la lutte contre la criminalité au travers le territoire de la wilaya pour «défaut de facturation» et «non possession de documents d’’exercice d’activité commerciale», a-t-on indiqué. Les services de sécurité routière ont intercepté, sur l’autoroute Est-Ouest, deux tracteurs chargés d’acier d’un total de 455,2 qx. La 3e opération a permis de saisir 260 quintaux de maïs suite à l’interception d’un tracteur semi-remorque sur la route nationale 4 (RN4). Pour ce qui est de la 4e opération, les services de sécurité routière ont saisi, au cours d’un barrage de contrôle, une quantité d’habit féminin, soit 2 268 unités vestimentaires.

Saisie de plus de 113 kg de kif traité à Adrar
Un détachement de l’Armée nationale populaire a saisi, mardi à Adrar, 113,6 kilogrammes de kif traité, a indiqué mercredi un communiqué du ministère de la Défense nationale (MDN). «Dans le cadre de la lutte contre la criminalité organisée, un détachement de l’Armée Nationale Populaire a saisi, le 17 septembre 2019 à Adrar/3eRM, 113,6 kilogrammes de kif traité, tandis que des éléments de la Gendarmerie Nationale ont appréhendé, à Rélizane/2eRM, deux (02) narcotrafiquants en leur possession 2.338 comprimés psychotropes», a précisé la même source. Ils ont également intercepté deux contrebandiers à bord d’un camion chargé de 1.808 unités de différentes boissons à Béchar/3ème Région militaire (RM), a ajouté la même source. D’autre part, des Garde-côtes et des éléments de la Gendarmerie nationale ont procédé au démantèlement de deux réseaux d’émigration clandestine et à l’arrestation de 18 personnes et la saisie de trois embarcations et divers objets, à Chlef /1èreRM et Oran/2èmeRM, alors que des Garde-côtes ont mis en échec des tentatives d’émigration clandestine de 70 personnes qui étaient à bord d’embarcations de construction artisanale, a relevé la même source.

Un corps sans vie d’un jeune repêché dans un lac à Aïn Ouassara
Les éléments de la Protection civile ont précédé, mardi à Djelfa, au repêchage d’un corps sans vie d’un jeune noyé dans un lac à Oued Boussadria à Aïn Ouassara (100 km au nord de la wilaya), a-t-on appris des mêmes services. Les éléments de l’unité secondaire d’Aïn Ouassara sont intervenus à 15h00 pour repêcher un corps sans vie d’un jeune noyé dans un lac au niveau de Oued Boussadria, près du pont reliant la cité «Mohamed Saïfi» au village «Bounedjim» à Aïn Ouassara, a précisé le chargé de l’information de la direction de la Protection civile, le lieutenant Abderrahmane Khader. La cause présumée du décès de la victime (36 ans) est sa chute du pont, haut de 15 mètres, dans le lac de 6 mètres de profondeur. Au même endroit, deux enfants (11 et 12 ans) ont trouvé la mort, la semaine dernière, emportés par les crues de l’Oued, suite aux fortes précipitations enregistrées dans la région.

Un garçon de 4 ans tué par son frère par une arme à feu aux États-Unis
Cinq enfants ont été tués ou blessés par des armes à feu ce week-end au Texas, dont un garçon de 4 ans tué par son frère de 5 ans, selon des sources policières et les médias américains. Ces drames illustrent une nouvelle fois les dangers des armes à feu aux États-Unis, où 30% des adultes disent en détenir au moins une. Dimanche, en milieu de journée, un garçon de 5 ans a trouvé une arme dans sa maison de Fort Worth, à l’ouest de Dallas, et a tiré un coup fatal sur son frère de 4 ans, a déclaré la police locale. «À ce stade, aucune poursuite ne va être engagée» contre les parents, a précisé son porte-parole, Jimmy Pollozani, dans un email. Quelques heures plus tard, un garçon de 6 ans a été grièvement blessé dans la ville voisine d’Arlington, lui aussi probablement touché par un de ses frères. Plusieurs enfants jouaient dans une chambre quand un garçon âgé d’une dizaine d’années a trouvé un fusil, l’a pointé sur un plus jeune et a appuyé sur la détente, a rapporté Christopher Cook, un responsable de la police d’Arlington cité par le Dallas Morning News. Blessé à la tête, le jeune garçon est dans un état critique.

Effondrement partiel d’un immeuble à Oran : sauvetage de deux personnes coincées sous les décombres
Les agents de la Protection civile d’Oran ont réussi, lundi soir, à secourir deux femmes coincées sous les décombres suite à l’effondrement partiel d’un vieil immeuble au centre-ville d’Oran. Il s’agit de deux femmes âgées de 43 et 80 ans qui étaient coincées au troisième étage de l’immeuble sis à la place Valero dont le toit s’est effondré. Elles ont été secourues et ne présentent pas de blessures, a-t-on indiqué. Les services de la Protection civile ont mobilisé pour cette opération, d’importants moyens humains et matériels dont 20 pompiers de différents grades, un camion de secours, un autre avec ascenseur mécanique et une ambulance. À noter que la Protection civile a enregistré, lundi et mardi, 9 accidents de la circulation faisant 14 blessés à des degrés différents de gravité sur les réseaux routiers de la wilaya.

Le corps d’un jeune repêché dans l’Oued Cheliff à Aïn Defla
Les éléments de la Protection civile de Aïn- Defla renforcés par leurs homologues de quatre wilayas du centre ont repêché mardi matin, le corps d’un jeune au niveau de l’Oued Cheliff (Aïn-Defla), a-t-on appris du chargé de communication à la direction de wilaya de ce corps constitué, le capitaine Kamel Hamdi.
«Au total, 175 éléments de la Protection civile dont 21 plongeurs des wilayas de Aïn-Defla, Alger, Chlef, Blida et Médéa, ont pris part à l’opération de recherche d’un jeune victime d’une chute accidentelle lundi, dans l’Oued Chellif et retrouvé sans vie mardi matin», a indiqué le capitaine Hamdi.
Se référant aux témoignages de la famille de la victime, la victime gardait lundi après-midi, son troupeau à la sortie est de Aïn-Defla, à proximité du cours d’eau, avant d’y chuter accidentellement, a-t-on précisé, signalant que les recherches ont été aussitôt déclenchées, s’interrompant vers minuit avant de reprendre mardi matin, à 05H00. La dépouille de la victime (20 ans) a été transférée à la morgue de l’hôpital Mekkour Hammou de Aïn- Defla, a-t-on fait savoir. Le wali de Aïn-Defla, Azziz Benyoucef, a suivi jusqu’à une heure tardive de lundi, une partie de l’opération de recherche de la victime.