Canicule

Tizi-Ouzou : Les températures enregistrées sont loin d’être caniculaires

La vague de chaleur actuelle, conséquence du réchauffement climatique au niveau mondial, n’a pas atteint un niveau caniculaire, a souligné dimanche, Mourad Helli, chef d’antenne de l’Office national de météorologie (ONM) de Tizi-Ouzou.

«Il est vrai que les températures actuelles qui ont atteint les 36 degrés à l’ombre sont au dessus de la moyenne saisonnière qui est de 32 degrés, mais cela arrive souvent lors du basculement entre les saisons, et n’appelle pas l’émission d’un BMS canicule qui intervient à partir de 43″, dira-t-il. Tout en assurant que les températures enregistrées ces derniers jours sont loin d’être caniculaires, le météorologue n’écarte pas « le risque d’une accentuation et d’aggravation des catastrophes naturelles. « Nous allons faire face à la furie de la nature qui sera caractérisée par l’accentuation des phénomènes naturels et leur aggravation aussi. Les zones inondables seront plus exposées et celles sèches le seront davantage aussi », a-t-il souligné. Considérant que le réchauffement climatique est le défi majeur de ce 21e siècle, M. Helli relève « un dérèglement incontestable du climat » en Algérie comme partout ailleurs dans le monde. Revenant sur les dernières pluies enregistrées au niveau de la wilaya, il fera remarquer que « malgré leur intensité, elles n’ont pas servi à renflouer le niveau des barrages et des nappes, car, elles étaient de nature orageuse et non uniforme ». Pour parer à cette réalité, M. Helli préconise « un changement de comportement et de mode de vie à une échelle collective et individuelle ». « Il est important de prendre conscience de la portée de chaque geste et comportement et de son impact sur l’évolution du climat », a-t-il dit.