Tizi Ouzou

Tizi Ouzou : Coup d’envoi de la première édition du festival environnement et culture d’Arbi (Iflissen)

La première édition du festival environnement et culture s’est ouvert mardi, à l’auberge de jeunes du village Arbi dans la commune d’Iflissen, relevant de la daïra de Tigzirt (Tizi-Ouzou).

Organisée par l’association Jlahem écolo-culture (AJEC) en collaboration avec le comité de village, la manifestation s’est fixée pour objectif la sensibilisation des citoyens sur l’importance de la protection de l’environnement à travers une gestion rationnelle des déchets, ainsi que la préservation des sites archéologiques et historiques qui existent au niveau d’Arbi, a précisé à l’APS la vice-présidente de l’association, Zahia Boughilès. «Nous avons constaté beaucoup d’atteintes portées à l’environnement, des dégradations, des décharges sauvages qui prolifèrent un peu partout. Un travail de sensibilisation et d’information est mené auprès des villageois qui ont commencé à prendre conscience de la gravité du problème et de la nécessité de trouver des solutions urgentes à cette situation», a-t-elle affirmé. C’est à partir de là, que les membres de l’association en collaboration avec le comité de village ont lancé l’idée de l’organisation d’un festival dédié à l’environnement, mais également à la culture à travers la mise en valeur des sites historiques que renferme le village et l’artisanat traditionnel de la wilaya de Tizi-Ouzou, a-t-elle affirmé. En plus des expositions, animées par une dizaine d’artisans de la wilaya, des auteurs et des artistes, le festival est marqué par des conférences sur l’environnement et l’héritage patrimonial de la région animées par des associations écologiques et culturelles, à l’instar de Tigzirt environnement et Iguersafen Alma vert. Des visites des sites Ithema où les chaumières qui ont servi, selon l’histoire de la région, à l’emmagasinement du foin, Inurar, lieu où sont rassemblées les récoltes après la moisson, Tazanet l’antique placette de regroupement des villageois, et Jlahem qui renvoie aux pratiques religieuses et aux saints d’Arbi, a souligné le secrétaire général du comité de village, Mouhab Cherif. Le premier site, Ithema, a bénéficié de travaux de restauration effectués grâce aux subventions des villageois, a-t-il indiqué, affirmant que la direction de la culture de la wilaya de Tizi-Ouzou a été saisie pour la réhabilitation des deux autres sites, Inurar et Tazanet, et la procédure est actuellement en cours. Sur le volet environnement, l’association AJEC et le comité de village ont éradiqué tous les dépotoirs sauvages et ont incité les citoyens à se lancer dans le tri des ordures ménagères à travers la séparation de la matière organique du reste des déchets, notamment le plastique et le carton qui sont incinérés directement par les habitants en l’absence d’une activité de recyclage ou d’une décharge contrôlée, a-t-il fait savoir. Et dans le but de maintenir l’ordre, une amende est imposée à tout citoyen d’Arbi qui abandonne ses déchets sur la voie publique où à l’intérieur du village, a souligné M. Mouhab, évoquant un projet d’aménagement d’une décharge contrôlée et d’un centre de tri qui sera concrétisé prochainement. Présent à l’ouverture de la manifestation, le président de l’APW de Tizi-Ouzou, Mohammed M’sella, s’est engagé à apporter une aide d’un million de dinars à l’association Jlahem écolo-culture pour concrétiser l’une des actions envisagées dans le cadre de la protection de l’environnement. La représentante de la direction de la culture, Farida Djatit, a manifesté également la volonté de l’institution à apporter son soutien au village pour préserver ses sites historiques et protéger le patrimoine de la région d’Iflissen de disparition.