accidentp5

TERRIBLE ACCIDENT DE LA ROUTE A EL-OUED : 12 morts et 46 blessés suite à la collision de deux autocars

La route algérienne continue à tuer. Et en nombre. Douze personnes ont trouvé la mort et 46 autres ont été blessées dans un terrible accident de la route, survenu hier matin, sur la RN n° 03, reliant les communes de Still à El-Oued et celle d’Oumach de la wilaya de Biskra. C’est ce qu’a indiqué la Protection civile dans un communiqué.

L’accident s’est produit vers 02h 00 du matin lorsque deux autocars, desservant les lignes (Ouargla-Jijel) et (Sétif-Ouargla) sont entrés en collision, a précisé le directeur de la Protection civile à El Oued, Ahmed Baoudji, qui a imputé l’accident à l’excès de vitesse. Les corps des victimes ont été transférés à la morgue de l’hôpital d’El M’gheïr et les blessés, dont certains se trouvent dans un état grave, ont été évacués vers la même structure. Les services de sécurité ont ouvert une enquête pour déterminer les circonstances de ce drame.
Suite à ce drame, le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, n’a pas manqué de présenter ses condoléances aux familles endeuillées et a chargé le Premier ministre de prendre toutes les dispositions nécessaires pour la prise en charge des blessés et porter assistance aux familles des victimes, indiquent les services du Premier ministre dans un communiqué.

Des ministres dépêchés sur les lieux
« à la suite du grave accident de la circulation qui a eu lieu tôt ce matin entre les wilayas d’El-Oued et de Biskra entre deux autocars et qui a provoqué le décès de plusieurs voyageurs ainsi que de nombreux blessés, Monsieur le président de la République présente ses condoléances aux familles endeuillées par ce terrible accident et souhaite un prompt rétablissement aux blessés », a précisé, en effet, le communiqué qui a ajouté que le Président a « chargé le Premier ministre de prendre toutes les dispositions nécessaires pour la prise en charge des blessés et porter assistance aux familles des victimes ». La même source a également fait savoir que « le Premier ministre a dépêché les ministres de l’Intérieur et de la Santé sur les lieux à l’effet de superviser toutes les actions nécessaires pour faire face à ce tragique accident ». Cet accident est venu – on le croirait bien ! – pour rouvrir la plaie encore purulente des accidents provoqués par les transports en communs, notamment les bus et les autocars. Rappelons cet accident survenu, il y a à peine un mois, sur la RN12 reliant les wilayas de Tizi-Ouzou et Boumerdès, suite auquel sept personnes ont trouvé la mort.
H. F.