ARPT

Télécommunications : 444 milliards DA de chiffre d’affaires en 2016

L’année 2016 aura été bel et bien celle de la 4G et la 3G en Algérie. Avec une progression sans précédent, ces deux services ont eu des retombées positives sur le chiffre d’affaires des opérateurs de téléphonie fixe et mobile, qui s’est élevé à la fin de 2016 à 444 milliards DA.

C’est essentiellement la principale indication à lire dans le dernier bilan d’activité annuel de l’Autorité de régulation de la poste et des télécoms (ARPT), qui a été rendu public, hier, au cours d’une conférence de presse animée au siège de l’Autorité, par le président du Conseil, Mohamed Ahmed Nacer. « Le chiffre d’affaire consolidé provisoire généré en 2016 par les quatre opérateurs exerçant dans les segments fixe et mobile, s’élève à 444 milliards de DA, contre 433 milliards de DA réalisés en 2015, soit une augmentation de 11 milliards de DA en valeur absolue, représentant un taux d’évolution de 2.54% », a déclaré Mohamed Ahmed Nacer. Le chiffre d’affaires « timide » reste néanmoins positif, juge le conférencier qui a affirmé que « cet accroissement s’explique notamment par la progression qu’a connu le parc 3G et 4G fixe et mobile ».
D’ailleurs, il notera que depuis le lancement de la 4G en Algérie, les opérateurs comptent d’ores et déjà 1.5 millions d’abonnés. Plus loin, le responsable a fait savoir que le nombre total d’abonnés souscrits à l’internet fixe et mobile a atteint 29.5 millions à la fin de décembre 2016, contre 18.9 millions en 2015, soit une progression de 10.5 millions de clients. «Cette situation s’explique principalement par la migration des abonnés GSM vers les réseaux 3G et 4G ». Quant à la répartition de ce parc réseau, l’intervenant a signalé que 90.32% des abonnés sont des abonnés internet mobile, contre 8.68% d’abonnés internet fixe. S’étalant davantage sur la 4G, il dira que le cahier de charges a été respecté par les opérateurs, puisque 33 wilayas sont couvertes au cours de la première année par au moins un opérateur avec un taux de couverture qui varie entre 10 et 75%.
Néanmoins, le conférencier a souligné que le nombre d’appareils qui sont adaptés pour cette technologie « ne dépasse pas les 4% sur le marché », ce qui constitue un frein pour sa croissance ». Quant à la 3G qui a été lancée en décembre 2013, elle ne cesse de progresser, puisque pas moins de 25,2 millions d’abonnés actifs ont été enregistré en 2016, soit une augmentation de 51,12% par rapport à l’année précédente.
Cependant, le GSM a enregistré un recul au cours de l’année 2016, avec un parc d’abonnés de 20,36 millions, contre 26, 70 millions l’année précédente, soit une régression de 23,75%.

50,5 millions d’abonnés fixe et mobile
Dans un autre sillage, le responsable a fait savoir que le nombre d’abonnés au réseau fixe et mobile a atteint 50.5 millions abonnés en 2016, contre 46.6 millions abonnés en 2015, soit une augmentation de 3.787 millions d’abonnés. Tout en expliquant que cette augmentation est due à l’accroissement du parc d’abonnés 3G et du lancement de la 4G, Mohamed Ahmed Nacer a précisé que la télé-densité aux réseaux fixe et mobile s’établit pour sa part à 121,56% en 2016, contre 115,49% en 2015. Pour ce qui est de la proportion des ménages disposant d’une ligne fixe, le même responsable a noté que 43,40% de la population algérienne disposait d’une ligne de téléphonie fixe contre 41,65% en 2015, alors que le taux de pénétration de la téléphonie fixe était de 8,26% en 2016, contre 8,09 en 2015.

ATM se taille la part du lion du marché
S’agissant du marché de la téléphonie mobile partagé par trois opérateurs: Algérie Télécom Mobilis (ATM), Orascom Télécom Algérie (OTA) et Watania Télécom Algérie (WTA), le parc d’abonnés global (GSM, 3G et 4G) a atteint 47,041 millions d’abonnés en 2016, comparativement à 2015 où il était fixé à 43,391 millions d’abonnés, ce qui représente une évolution de 8,48% en une année. L’opérateur ATM enregistrait ainsi le plus grand nombre d’abonnés à la téléphonie mobile (GSM, 3G et 4G) avec 17.344.746 abonnés dont 6.259.289 abonnés au GSM, 10.372.787 abonnés à la 3G et 712.670 abonnés à la 4G. OTA enregistrait, pour sa part, 16.367.886 millions d’abonnés à la téléphonie mobile, dont 8.206.835 millions au GSM, 7.453.987 à la 3G et 707.064 millions à la 4G, alors que WTA comptait 13.328.689 abonnés à la téléphonie mobile, dont 8.895.654 au GSM, 7.387.958 à la 3G et 45.077 à la 4G. En sus, il est à noter que les parts de marché globales toutes technologie confondues ont été retenues par ATM avec un taux de 36.87%, suivie par OTA avec 34.26% et WTA avec 28.34%.
Lamia Boufassa