ambassadrice

Tebboune reçoit l’ambassadrice de Turquie

Le président Tebboune continue à accorder des audiences aux représentants diplomatiques étrangers accrédités en Algérie. Ainsi, hier au palais d’El-Mouradia, il reçoit l’ambassadrice de Turquie en Algérie, Mme Mahinur Ozdemir Goktas, selon un communiqué des services de la présidence de la République. Ce n’est là que la dernière audience en date. C’est dire tout l’attachement du chef de l’État aux relations bilatérales comme multilatérales avec les pays partenaires de l’Algérie. Justement, pour pouvoir asseoir la nouvelle Algérie sur de bonnes bases diplomatiques, ceci passe irrémédiablement par la consolidation du réseau diplomatique de l’Algérie avec le reste du monde.

Les Hadjis reprennent leurs bâtons de pèlerins
Les Hadjis ont commencé hier les rituels du Hadj qui se déroule à La Mecque, cette année, en format très restreint et dans le respect de nombreuses précautions sanitaires pour cause de pandémie de coronavirus, (Covid-19). Portant un masque et se tenant à distance les uns des autres, les fidèles ont tourné autour de la « Kaâba », au coeur de la Grande Mosquée de La Mecque, selon des images en direct des télévisions saoudiennes. Contrairement à l’accoutumée et pour cause de pandémie de Covid-19, les hadjis ne seront pas autorisés à toucher la Kaâba afin de limiter les risques d’infection, ont indiqué les autorités saoudiennes, disant avoir déployé cliniques mobiles et ambulances sur le terrain pour faire face à toute éventualité. Ryadh a indiqué que seulement un millier de fidèles résidant dans le royaume seraient autorisés cette année, les médias locaux faisant état de quelque 10 000, soit une infime fraction des 2,5 millions de fidèles ayant accompli les rituels du Hadj en 2019. Les hadjis ont été soumis à des contrôles de santé et placés en quarantaine à leur arrivée à La Mecque ce week-end. Leurs bagages ont été désinfectés, selon des images des médias saoudiens

Aïd El-Adha : Ce manque à gagner pour l’Industrie nationale
Le directeur général de l’Agence nationale des déchets (AND), Karim Ouamane a annoncé, hier, que « La campagne de sensibilisation pour l’Aïd lancé par notre agence cette année ne portera pas sur la collecte des peaux de moutons (au profit des tanneries), mais plutôt sur les mesures d’hygiène afin d’éviter que l’acte du sacrifice ne se transforme en nouveau facteur de contamination », a déclaré M. Ouamane, hier, à l’APS. L’activité des   tanneries sera privée d’une importante quantité de la matière première locale pour assurer la pérennité de l’activité et les postes d’emplois dans ce secteur …. La sécurité sanitaire et d’hygiène sont pourtant les piliers de l’activité de l’AND. N’est-il pas été possible de faire de la sensibilisation contre le Covid-19 aussi lors de la collecte des peaux de moutons?.. le bon sens apparemment n’y est pas dans cette annonce.

Le journaliste Moncef Ait Kaci et son collaborateur libérés
Placés ce mardi sous mandat de dépôt à la prison d’El-Harrach par le tribunal de Bir Mourad Raïs, à Alger, l’ancien correspondant de la chaîne publique France 24 et son assistant technique du même média, le cameraman Ramdane Rahmouni, ont été libérés hier dans l’après-midi, selon plusieurs sources concordantes. Les avocats de la défense qui ont annoncé, la veille, leur arrestation suivie d’une brève détention provisoire, n’ont pas précisé les faits reprochés à leurs deux protégés. Toutefois, plusieurs sources évoquaient une supposée histoire d’accréditation qui leur faisaient défaut.
Sur ce registre, il y a lieu de rappeler que pas loin que mardi, le ministère de la Communication a procédé à l’accréditation et au renouvellement d’accréditation à une cinquantaine de représentants de médias étrangers en Algérie.

Infecté par le Coronavirus : Makri donne de ses nouvelles
Plus de peur que de mal pour le président du Mouvement de la société pour la paix. Abderrezak Makri se rétablit de mieux en mieux de son infection au Covid-19, à en croire le Bureau exécutif du MSP, qui a communiqué hier à ce sujet. Selon le parti islamiste, l’état de santé de Makri s’améliore et se stabilise. Ce dernier, qui a contracté la maladie il y a près d’une semaine, reste sous traitement médical chez lui, où il observe un confinement à domicile. Depuis l’arrivée de la pandémie chez nous, plusieurs personnalités nationales, de divers horizons, ont été contaminées par le méchant virus. Les plus en vue, sont les anciens PM Ouyahia et Sellal.

La dépouille mortelle d’Akram
Décédé le 19 juillet dernier en Belgique, en ville d’Anvers, dans des conditions qui demeurent suspectes tant sa morte a été précédée d’une arrestation brutale par la police belge, la dépouille du défunt Kadri Abderrahmane Ridha, surnommé Akram, devra arriver hier à Alger, selon le MAE algérien. A rappeler que l’Algérie a exigé à ce que toute la lumière soit faite sur les circonstances de la mort de ce citoyen algérien. Les autorités compétentes du Royaume de Belgique « ont ainsi été saisies officiellement à l’effet de fournir des informations exhaustives et détaillées sur les circonstances exactes de l’arrestation et du décès de notre compatriote et ce, conformément à la convention consulaire du 17 mai 1979 entre l’Algérie et la Belgique », note le porte-parole du MAE dans une déclaration transmise à l’APS. « Nos représentations diplomatique et consulaire en Belgique restent en contact permanent avec les autorités officielles belges ainsi qu’avec la famille du défunt et son avocat », a-t-il encore précisé.

L’E-paiement des loyers AADL fera bientôt son entrée
Les locataires de logements de l’AADL pourront bientôt régler leurs loyers par e-paiement, sans avoir à se déplacer à la banque, a annoncé la filiale chargée de la gestion immobilière « AADL Gest-Immo », sur son compte facebook. La filiale de l’AADL a précisé que les locataires seront tenus informés des détails de l’opération dès la finalisation des procédures nécessaires à son lancement, soulignant que « tout a été mis en œuvre à cet effet en coordination avec la Banque nationale d’Algérie (BNA) et l’AADL ». Le paiement électronique des factures mensuelles de location vise à épargner aux locataires les tracas des déplacements à la banque, selon la même source qui a affirmé que cette mesure entrait également dans le cadre de la politique de modernisation des procédures administratives prônées par l’AADL.

François Gouyette succède à Xavier Driencourt
Fin de suspens autour du futur ambassadeur de France en Algérie, après la mise en retraite de Xavier Driencourt durant ce mois de juillet. Ainsi, les clés de la représentation diplomatique française sont remises à François Gouyette, qui avait exercé ses fonctions d’ambassadeur à Tunis, Tripoli et Ryadh. Il a été nommé officiellement, hier, par le président Emmanuel Macron. Né en juin 1956 à Vincennes (France), François Gouyette est titulaire d’un diplôme supérieur en langue arabe de l’Institut national des langues et civilisations orientales (INALCO), d’un diplôme de traducteur (arabe-français) et d’une maîtrise en droit public.