Syrie

Syrie : Les USA condamnent les attaques « barbares » contre les civils

Les Etats-Unis ont fermement condamné les attaques « barbares » commises contre des civils innocents, dont des femmes et des enfants, dans le nord de la Syrie, exprimant leur détermination à combattre les groupes terroristes, dont l’organisation autoproclamée Etat islamique (EI/Daech), a indiqué le porte-parole du département d’Etat.

« Nous restons fermement déterminés à vaincre les terroristes, dont l’Etat islamique (EI) et al-Qaïda. C’est notre première priorité en Syrie », a déclaré le porte-parole du département d’Etat, Mark Toner. « Nous déplorons tous les actes qui contribuent à alimenter ou à renforcer l’extrémisme au sein de toutes les parties en présence, y compris les attaques commises aujourd’hui, ainsi que les migrations forcées, la hausse des déplacés, et toutes les formes de violence dirigées contre les civils en Syrie », a déclaré M. Toner. L’attaque par un kamikaze conduisant un camion piégé, contre la zone de Rachidine sous contrôle des rebelles, dans la province d’Alep, où des autobus transportant 5.000 civils attendaient leur évacuation vers des zones contrôlées par le gouvernement, dans le nord de la Syrie a fait 126 morts, dont 80 femmes et enfants, a rapporté dimanche l’Observatoire syrien des droits de l’Homme. Un accord, conclu récemment entre le gouvernement et certains groupes armés, visait à assurer l’évacuation des villes de Kafraya et Foua, dans la province d’Idleb, vers des zones tenues par le gouvernement dans la province d’Alep.

L’ONU condamne une attaque meurtrière contre un convoi de personnes évacuées
Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a condamné samedi soir une attaque meurtrière qui a visé à Rachidine, à l’ouest d’Alep, en Syrie, un convoi de 5.000 personnes évacuées des villes de Foah et Kefraya vers des zones contrôlées par le gouvernement syrien. M. Guterres a exprimé ses condoléances aux familles des victimes et a souhaité aux blessés un rétablissement rapide. «Les évacuations étaient effectuées conformément à l’accord conclu dans le cadre de l’accord dit des ‘Quatre villes’, concernant Foah, Kefraya, Madaya et Zabadani» , a souligné le porte-parole du secrétaire général dans une déclaration à la presse.
«Nous appelons les parties prenantes à assurer la sécurité de ceux qui attendent d’être évacués. Les responsables de l’attaque d’aujourd’hui doivent être traduits en justice», a-t-il ajouté. Le secrétaire général adjoint des Nations Unies aux affaires humanitaires, Stephen O’Brien, a également vivement condamné cette attaque. «Les auteurs de cette attaque lâche et monstrueuse ont montré un mépris honteux envers la vie humaine», a dit M. O’Brien dans une déclaration à la presse.
«Le droit international humanitaire est très clair : les belligérants doivent protéger les civils et faire la distinction entre des cibles civiles et militaires», a-t-il ajouté. Selon la presse, plus de 126 personnes, dont 68 enfants, ont été tuées et des centaines d’autres blessées dans cette attaque suicide à la camionnette piégée.