P:APC

Skikda : dissolution de l’APC d’Ain Zouit sur décision du wali

L’Assemblée populaire communale (APC) d’Aïn Zouit vient d’être dissoute sur décision du wali suite à la situation de blocage qui y prévalait depuis un moment, a-t-on appris lundi auprès des services de la wilaya. Le chef de l’exécutif local, Hadjri Darfouf, a confié la gestion des affaires courantes de cette Assemblée populaire communale au chef de la daïra d’El Hadaïk, a-t-on précisé. Cette décision intervient après la mise en demeure adressée par le chef de l’exécutif local à cette APC au sujet de la situation de blocage ayant entravé le lancement de six (6) projets, d’un coût de 50 millions de dinars, inscrits au profit de la localité d’Aïn Zouit dans le cadre du plan communal de développement (PCD) 2019. Il a été observé que cette situation avait également conduit au non-paiement de dépenses obligatoires liées à la consommation d’eau et d’énergie et des salaires des travailleurs, auxquels la wilaya avait consacré 45 millions de dinars, a-t-on ajouté.
La dissolution de l’APC d’Aïn Zouit vise à préserver les intérêts des habitants de cette commune, a-t-on affirmé de même source.

Arrestation de trois criminels spécialisés dans le vol de chèques postaux à El Bayadh
Les éléments de la gendarmerie nationale de la wilaya d’El Bayadh ont arrêté une bande de criminels composée de trois individus spécialisés dans le vol de chèques postaux, a-t-on appris lundi auprès de ce corps d’arme. L’opération d’arrestation de cette bande a été effectuée dimanche par la brigade territoriale de la gendarmerie nationale d’El Kheïther lors d’un barrage de contrôle, à la sortie nord de la commune, et sur la base d’informations selon lesquelles un groupe de suspects aurait volé des chèques postaux d’un bureau de poste situé dans la wilaya voisine Nâama et se dirige vers Saïda passant par El Kheïther. Après investigations, trois membres de la bande, âgés de 25 à 45 ans, ont été arrêtés au niveau du barrage de contrôle en possession de plusieurs chèques postaux et d’un nombre de documents postaux volés. Les enquêtes ont dévoilé que les éléments de cette bande, activant sur l’axe Saïda-El Bayadh-Nâama, volent des chèques CCP dans des files d’attente et font des retraits dans d’autres centres postaux.
Les enquêtes ont également révélé qu’un membre du réseau est un baron de la drogue, un repris de justice poursuivi dans des affaires de trafic de drogue. Une procédure judiciaire a été engagée contre les trois prévenus pour «constitution d’association de malfaiteurs», «usurpation d’identité», «faux et usage de faux» pour les déférer devant le procureur de la République près le tribunal de Bougtob, a-t-on indiqué.

Al Qods occupé : Ryadh, Rabat et Ankara se disputent le statut de gardien des lieux saints
Le très attendu plan de paix américain au Moyen-Orient a ravivé la compétition entre l’Arabie saoudite, le Maroc, et la Turquie sur le contrôle des lieux saints de l’Islam à Al Qods occupé, assuré actuellement par la Jordanie. Les spéculations vont bon train sur la possibilité de transférer le contrôle de la Mosquée Al Aqsa, troisième lieu saint de l’Islam, à un autre pays, alors que la Maison Blanche s’apprête à dévoiler la partie économique de son plan lors d’une conférence prévue les 25 et 26 juin à Bahreïn. Selon des analystes politiques, la plus grande crainte de la Jordanie aujourd’hui est de voir le nouveau plan mettre fin à son contrôle historique des lieux saints au profit d’autres pays comme l’Arabie saoudite, le Maroc et la Turquie. Les craintes du royaume hachémite se sont accentuées dernièrement voyant dans le plan américain une conspiration en dépit des assurances de l’émissaire américain pour le Moyen-Orient, Jason Greenblatt. Les trois pays ne cachent pas leurs ambitions à ce sujet en cherchant à jouer un rôle dans un éventuel accord qui devrait redéfinir le statut de la ville sainte. Les visions de l’Arabie saoudite ne datent pas d’aujourd’hui : Ryadh, qui a déjà récupéré le contrôle des lieux saints de la Mecque et de Médine, de la Jordanie, espère devenir gardienne de la Mosquée Al Aqsa. Le Roi Abdallah a implicitement fait référence à ce différend avec Ryadh, lorsqu’il a évoqué en mars « les pressions exercées « par l’Arabie saoudite pour amener la Jordanie à changer sa position sur al- Qods occupé.

Saisie de pièces archéologiques romaines à Oum El Bouaghi
Les éléments de la Brigade de recherche et d’intervention (BRI) de la sûreté de wilaya d’Oum El Bouaghi ont procédé à la saisie de plusieurs objets archéologiques datant de l’époque romaine, a-t-on appris lundi auprès de la sûreté de wilaya. Cette opération, qui s’inscrit dans le cadre de la protection du patrimoine culturel et la lutte contre toutes les formes de criminalité ciblant le patrimoine archéologique, a permis, a-t-on indiqué, de récupérer une statue en ivoire de 28 cm, deux pierres en silex et 15 pièces de monnaies anciennes de différentes dimensions, ainsi que des outils d’archéologues. L’opération a également abouti à l’arrestation de quatre individus âgés entre 28 et 38 ans, a-t-on ajouté à la sûreté de wilaya. Les mis en cause dans cette affaire ont été présentés devant le procureur de la République près le tribunal d’Oum El Bouaghi, pour «détention et commerce illicites de pièces archéologiques» et «fouilles clandestines en bande criminelle organisée».

Après les rencontres de l’Ouest à Oran et de l’Est à Constantine
Ooredoo réunit ses employés de la région Centre pour un Iftar Ramadhan
Ooredoo continue de partager l’ambiance du mois sacré du Ramadhan avec ses employés en organisant des Iftar et des soirées conviviales en leur honneur. Ainsi, Ooredoo a organisé ce lundi 20 mai à l’hôtel AZ à Alger, un Iftar Ramadhan qui a réuni les employés de la région Centre en présence du Directeur général M. Abdullatif Hamad Dafallah et de l’encadrement de l’entreprise. Cette rencontre vient après celles organisées le 13 mai à Constantine pour les employés de la région Est et le 14 mai à Oran pour les employés de l’Ouest. Dans son message aux employés, M. Abdullatif Hamad Dafallah a déclaré : « Ooredoo est honorée de saisir chaque année l’occasion de ce mois sacré pour partager avec ses employés un Iftar Ramadhan dans une ambiance amicale et conviviale. Je profite de cette rencontre pour vous remercier pour les efforts que vous déployer quotidiennement afin de porter notre entreprise vers le meilleur et pour satisfaire nos clients. Je vous invite à poursuivre le travail avec sérieux et dévouement. » Ces rencontres constituent, pour le Directeur général de Ooredoo, l’opportunité de présenter ses vœux du Ramadhan aux employés tout en saluant leur engagement qui permet à Ooredoo de maintenir sa position sur le marché algérien de la téléphonie mobile.
À travers ces initiatives, Ooredoo entend valoriser ses employés et renforcer leur sentiment d’appartenance à l’entreprise.

États-Unis : Un 5e migrant mineur meurt en détention à la frontière avec le Mexique
Un adolescent de 16 ans est décédé lundi alors qu’il avait été placé en détention par la police aux frontières américaines, ont indiqué des sources concordantes. Il s’agit du cinquième migrant mineur à trouver la mort dans des conditions similaires depuis décembre 2018. Le jeune Guatémaltèque identifié comme Carlos Gregorio Hernandez Vasquez a été retrouvé inanimé au poste de la police aux frontières de Weslaco, au Texas (sud des états-Unis), selon la police, qui dit avoir «ouvert une enquête» pour déterminer les causes du décès. Selon des médias locaux, l’adolescent avait signalé dimanche qu’il se sentait mal et une infirmière avait diagnostiqué une grippe. On lui avait prescrit un anti-viral et on l’avait transféré à Weslaco dans la foulée pour éviter qu’il ne contamine d’autres migrants. Il avait été interpellé le 13 mai près de la ville de Hidalgo, au Texas. Selon les autorités guatémaltèques, le mineur était venu aux états-Unis pour «une réunification avec sa famille».