Céréales

Sétif : Production record de céréales

La wilaya de Sétif s’est classée 1ère ville à l’Est du pays en matière de production céréalière, au titre de l’exercice 2017-2018, ce qui est en soi, qu’une juste récompense pour une région qui s’est toujours démenée pour préserver la vocation qui lui a valu son juste titre de «grenier à blé».

La capitale des Hauts-Plateaux s’est classée, au titre de la saison écoulée, au deuxième rang national juste derrière la wilaya de Tiaret avec une production céréalière de l’ordre 3,6954 millions de quintaux, réalisée sur une surface de plus de 197 100 hectares, a indiqué le directeur local des services agricoles, Ali Zerarka. A l’issue de la campagne labours-semailles de l’exercice 2017-2018, la coopérative des céréales des légumes secs de Sétif a collecté près de 1,344 million de quintaux de céréales, «une première depuis l’indépendance», tient à souligner le même responsable qui a attribué ces excellents chiffres réalisés à plusieurs facteurs, dont une pluviométrie avantageuse, les divers programmes de soutien de l’Etat aux agriculteurs, la mécanisation de l’activité agricole, le suivi de l’itinéraire technique et la sensibilisation des agriculteurs pour améliorer et diversifier la production. La direction des services agricoles de la wilaya qui tend à accroître les exploitations céréalières en offrant des avantages et des facilités aux investisseurs, ainsi les superficies agricoles réservées à la culture céréalière à Sétif a connu une hausse de 400 hectares par rapport à l’exercice précédent, selon la même source qui a fait savoir que 175 000 hectares ont été emblavés jusqu’à présent dans le cadre de la campagne labours-semailles 2018-2019.

Accroître les superficies irriguées de 35 000 ha, l’autre objectif du secteur
Les superficies irriguées au moyen du système d’irrigation d’appoint passeront dans «un très un proche avenir» de 45000 ha à 80000 ha dès la mise en service du méga-projet des grands transferts hydrauliques à partir des wilayas de Jijel et Béjaia vers Sétif, selon le même responsable. «En plus de sa dimension hautement stratégique, ce programme d’extension des superficies irriguées laisse prévoir un saut aussi bien quantitatif que qualitatif de la production agricole à Sétif», affirme M. Zerarka, attestant que «la wilaya affiche clairement sa volonté d’asseoir sa position de leader national en matière de collecte et la production laitière». Sur sa lancée dans la promotion du secteur agricole toutes filières confondues, le directeur des services agricoles a rappelé «les prouesses» de la capitale des Hauts-Plateaux dans la production des viandes rouge et viandes blanche qui ont respectivement atteint une production de l’ordre de 214 324 qx et 323 565 qx en 2018 permettant notamment à la wilaya de Sétif de se classer à la 2ème place à l’échelle nationale. M.Zerarka a assuré que des efforts sont en cours pour structurer les métiers de l’agriculture via l’installation de conseils professionnels communs à tous les opérateurs, la multiplication des campagnes de vulgarisation et de formation au profit des fellahs et des cadres du secteur conformément aux directives émises par la tutelle. Terre fertile et généreuse depuis la nuit des temps, la région de Sétif que les Romains nommèrent «Sitifis», évolution phonétique du mot amazigh «Zdif» qui signifie «terres noires», en allusion à la fertilité de ses terres, le sol dans cette région à Kellal, Bazr Sekhra , Mekress , El Rosfa , El Balâa , Bir Hdada, Beni Fouda fournissent toujours en abondance quelques unes des meilleures variétés de blé au monde. Il s’agit entre autres des variétés «El Beliouni» , «Bousselam» et «Mohamed Ben Bachir» s’accordent à dire tous les connaisseurs du monde agricole et les spécialistes des céréales.