Feu

Sétif : Près de 35 ha détruits lors de deux incendies dans les communes de Harbil et Maaouia

Près de 35 ha de pin d’Alep, de broussailles et de jeunes arbustes ont été ravagés lors de deux nouveaux incendies qui se sont déclarés dans la nuit de mardi à mercredi dans les communes de Maaouia et Harbil, au Nord de la wilaya de Sétif, a-t-on appris auprès des services de la protection civile.
Les éléments de la Protection civile sont intervenus dans la nuit de mardi et jusqu’aux premières heures de mercredi pour circonscrire les flammes d’un premier incendie déclaré dans la région de douar El Flalka et qui s’est propagé vers Sidi Messaoud dans la commune de Maaouia (Nord de Sétif) ravageant 15 ha de pin d’Alep et de broussailles, a précisé à l’APS, le chargé de communication de la direction de la Protection civile, le capitaine Ahmed Lamamra.
Il a déclaré que le deuxième incendie s’est déclaré dans la région d’El Azib relevant de la comme de Harbil et s’est propagé vers la commune d’Ain Legradj (Nord de Sétif), où les pompiers sont parvenus à circonscrire les flammes pour empêcher leur avancée dans la forêt causant la destruction par les flammes de 20 ha de broussailles, de jeunes arbustes et de pin d’Alep.
Les efforts se poursuivent pour maîtriser ces deux incendies qui ont nécessité la mobilisation des unités d’intervention de la Protection civile des communes de Beni Aziz, Guenzet et Beni Ouartilene et deux brigades des colonnes mobiles des wilayas de Sétif et M’sila, en plus des moyens de la conservation des forêts, de ces communes, des éléments de l’Armée populaire nationale (APN) et de citoyens volontaires, a-t-on noté.
Pour rappel, les services de la Protection civile de la wilaya de Sétif sont parvenus à neutraliser cinq (5) incendies qui se sont déclarés le 9 et 10 août courant, dans plusieurs régions de la wilaya, à l’instar d’Ain Sebt, Ain Roua, Guidjel, Ain El Kébira, et Bouslem (Nord et Sud de Sétif).
Ces incendies ont engendré, selon la Protection civile, la mort d’un octogénaire qui a succombé des suites de brûlures et de l’épaisse fumée induite par le feu, ainsi que la destruction de 71 ha des surfaces forestières, de broussailles et d’herbes sèches, 300 oliviers, 2500 bottes de foin et 50 ruches d’abeilles.