Sellal FIA

Sellal inaugure la 50e édition de la FIA : Booster les exportations, hors hydrocarbures, en ligne de mire

Confrontée à la baisse des prix du pétrole, engendrant un recul drastique des réserves de change du pays, l’Algérie n’a d’autre choix que de diversifier son économie et de renforcer ses exportations hors hydrocarbures, pour espérer redresser la barre.

Un tel objectif a été rappelé avec insistance par le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, aux opérateurs nationaux publics et privés. Le marché africain constitue la destination privilégiée des pouvoirs publics pour gagner la bataille de l’exportation. En inaugurant, lundi passé, la 50e édition de la Foire internationale d’Alger (FIA), le Premier ministre a demandé aux responsables de certaines entreprises, opérant dans le domaine de la logistique, de faire de l’aménagement du port sec de Tamanrasset une priorité. La wilaya de Tamanrasset est choisie pour être un hub logistique (fret) et commercial vers l’Afrique. En faisant le tour des stands, hier à la FIA aux Pins maritimes d’Alger, Sellal a exhorté les entreprises nationales et étrangères, participantes à cette manifestation de consolider et diversifier leurs partenariats, tout en doublant d’efforts pour «gagner la bataille de l’export». S’adressant aux opérateurs activant notamment dans le secteur des industries mécaniques, à l’occasion de l’inauguration de la nouvelle édition de la FIA, le Premier ministre a appelé ces derniers à atteindre le taux d’intégration locale, fixé à 40% dans les 4 premières années d’exercice, et à aller vers l’export. «Il faut dépasser l’étape de montage. Nous devons créer beaucoup d’entreprises de sous-traitance afin d’atteindre le taux d’intégration locale, fixé à 40%, et ensuite aller vers l’exportation. Il faut gagner la bataille de l’export», a-t-il dit aux différents opérateurs exerçant dans la filière des industries mécaniques. Dans le secteur de l’agriculture, il a appelé le groupe Lacheb Filaha à aller «vite» dans la mise en œuvre de leur méga-projet agricole en partenariat avec les Américains à El-Bayadh afin de donner l’exemple d’un partenariat gagnant-gagnant avec des étrangers. Il a, dans ce cadre, plaidé pour une production de masse et de qualité des produits agricoles, notamment de lait, afin de satisfaire les besoins nationaux et aller aussi vers l’export. Pour ce faire, le Premier ministre à souligné la nécessité de créer une entreprise de fret et de conditionnement parallèlement à ce projet qui s’étend sur plus de 25 000 hectares. Au pavillon de la Russie, invité d’honneur de cette 50e FIA, Sellal a invité le constructeur russe de machinisme agricole «Rostsel Mash» à créer une usine de montage avec un partenaire algérien, afin de booster et renforcer le rendement agricole national». Nous allons vous aider à installer cette usine et d’autres partenariats productifs», a-t-il indiqué aux opérateurs russes. Au pavillon de l’Iran et de la Jordanie, Sellal a surtout insisté sur la nécessité de développer des partenariats dans les secteurs de l’industrie, et ne pas se limiter aux projets «classiques» basés sur «l’industrie de plastique et de confiserie». Au stand d’Air Algérie, le Premier ministre s’est enquis des préparatifs relatifs au Hadj-2017, tout en instruisant les représentants de la Compagnie de prêter plus d’attention à la qualité de services. Selon Air Algérie, les opérations de transport des pèlerins se dérouleront du 5 au 26 août pour le départ, et du 6 au 26 septembre pour le retour. Sellal s’est réjoui de la présence libyenne à cette manifestation économique, estimant que cette participation «est très positive, car elle montre que la Libye est toujours debout». Enfin, le Premier ministre s’est rendu au musée de cette manifestation économique internationale, conçu pour retracer l’historique de la FIA à travers, essentiellement, des expositions de photos et d’anciennes affiches de cette manifestation. Sellal a inauguré tôt dans l’après-midi la 50e édition de la Foire internationale d’Alger (FIA), qui se tient du 8 au 13 mai au Palais des expositions (Pins maritimes). Il était accompagné notamment de membres du Gouvernement, de hauts responsables du secteur économique et de représentants du corps diplomatique accrédité à Alger. Quelque 1 030 exposants, dont 494 entreprises étrangères en provenance de 34 pays, prennent part à cette plus importante manifestation économique et commerciale annuelle du pays, qui se tient sous le thème «50 ans au service de l’Économie algérienne».
H. N. A.