salon de l’emploi

Salon de l’emploi et de la formation 2018 : Un évènement stratégique pour booster l’économie nationale

En prévision de l’organisation du salon national «Carrefour Emploi- Formation 2018» qui aura lieu du 25 au 27 du mois en cours, au Palais des expositions des Pins Maritimes (Safex), à Alger, qui sera dédié aux employeurs et aux demandeurs d’emploi. Une conférence de presse sera organisée, ce matin, à Riadh el Feth, par le commissaire du salon, Dr Ali Belkhiri, afin de mettre en exergue les objectifs assignés de cet évènement qui peut appuyer le développement et la redynamisation de l’économie nationale.D’après une étude menée par la direction générale du Trésor français, sur les besoins du marché de l’emploi en Algérie, le chômage des jeunes diplômés de l’enseignement supérieur dépasse largement celui des personnes ayant un niveau d’instruction inférieur. Tout en soulignant que le taux était en 2016 à 16,7 %, plus élevé qu’au niveau d’instruction inférieur (9,5 % pour le secondaire, 10,6 % pour le cycle moyen). Alors que l’Office national des statistiques (ONS), pour sa part, affirme que le taux de chômage en général s’est établi à 11,7% en septembre 2017, contre 10,5% en septembre 2016. Cette hausse fulgurante enregistrée l’année écoulée, atteste, une nouvelle fois, sur l’incapacité des autorités à amortir le taux de chômage estimé élevé. Lors de cette conférence, plusieurs questions devront trouver des réponses aux profits des jeunes désireux d’avoir un poste de travail, ainsi qu’aux recruteurs qui offrent des postes de travail (permanant ou déterminé), mais aussi aux demandeurs de stage, sachant qu’un espace formation et de métiers sera dédié exclusivement aux professionnels de la formation : écoles, instituts, centres d’Apprentissage… Le conférencier Belkhiri aura du pain sur la planche pour trouver des mots afin de répondre aux questions, puisque ce genre de salon est convoité par des milliers de jeunes qui sont à la recherche d’un travail stable et surtout compatible avec les diplômes obtenus.
Si certains pensent que la situation difficile que traverse actuellement l’économie nationale constituerait un obstacle à l’essor de ces deux domaines, en l’occurrence, la formation et le recrutement. D’ailleurs, pour intégrer des milliers de jeunes chômeur dans le monde du travail constitue le défi majeur à relever pour l’État, mais aussi un rêve pour les détenteurs des projets qui attendent juste une chance pour confirmer, sur le terrain ce qu’ils savent vraiment faire. Les organisateurs de cet évènement, sont convaincus qu’il existe tellement d’opportunités pour les entreprises afin de booster l’économie nationale. Le but principal est d’aider à créer un lien nécessaire entre l’offre et la demande afin de contribuer à l’émergence de partenariats bénéfiques pour les différentes parties en action. En outre, ce salon, qui en est à sa 12e édition, se veut être un carrefour de rencontres entre les entreprises et les administrations en quête de compétences et de nouvelles recrues et les universitaires à la recherche d’un emploi, d’un stage ou d’information pour créer leur entreprise. Fort du succès des précédentes éditions, ce salon est devenu aujourd’hui un évènement d’envergure nationale et un rendez-vous incontournable pour les entreprises. Cette manifestation d’utilité publique a pour vocation de mettre en contact direct les entreprises à la recherche de compétences et les diplômés afin de leur permettre de trouver un emploi ou un stage, de les guider dans le choix de leur carrière et de les préparer à la création de leur propre entreprise.
Mohamed Wali