Feu de forêts

Retour macabre des feux de forêt : Mort d’un jeune à Boumerdès

Les incendies de forêts qui se sont déclarés, hier, dans plusieurs localités de la wilaya ont causé la mort d’un jeune et détruit plusieurs arbres fruitiers, d’oliviers ainsi que des hectares de forêt et d’arbustes a-t-on appris d’un bilan provisoire de la Protection civile.
Ces feux ont fait augmenter la température qui sévit ces derniers jours atteignant jusqu’à 50% dans certains endroits de la région. Selon la Protection, une victime a été déplorée au niveau de la localité de Legata. Il s’agit d’un jeune âgé de 20 ans qui a trouvé la mort en tentant de lutter contre un incendie qui s’est déclaré dans les broussailles près de son domicile. Le corps de la victime a été évacué par les éléments de la Protection civile à l’hôpital de Bordj-Ménïel, a-t-on précisé. «Les journées sont devenues infernales et même les plages ne sont d’aucun secours», a fait remarquer un père de famille qui a emmené toute sa famille au bord de la mer pour fuir la canicule. Depuis le week dernier des centaines d’hectares de forêts, d’arbres fruitiers, des oliviers et des arbustes ont été ravagés par les feux. Dans les commune de Béni Amrane et Ammal où des feux se sont déclarés vendredi dernier et ont été maîtrisés difficilement et cela grâce à la contribution des citoyens qui se sont mobilisés pour y venir à bout.
Cet état de fait n’a pas laissé indifférents les habitants de ces localités montagneuses de dénoncer l’insuffisance de moyens de la Protection civile devant les terrains accidentés et le faible travail des services des forêts, qui n’ont pas jugé utile d’ouvrir des pistes. «les autorités ont fait la sourde oreille à nos revendications relatives à l’ouverture des pistes pour protéger nos oliviers et les arbres fruitiers », dénonce un membre de l’Association ASSIREM. Devant l’ampleur des feux de forêt, des représentants de la société civile revendiquent l’ouverture d’enquêtes sur l’origine des incendies qui ont déjà détruit des centaines d’hectares tout en mettant des moyens adéquats pour y remédier notamment l’utilisation des canadairs, exigent-ils. La hausse de la température dû à la canicule, qui sévit, a contribué, indique-t-on au déclenchement des incendies de forêt dans plusieurs localités de la wilaya où les vents qui soufflaient ont accentué la propagation des feux, a-t-on signalé.
Les communes de Zémmouri, Béni Amrane, Thénia, Legata et Bordj-Ménail sont les plus touchées par les feux qui ses sont déclarés hier a-t-on appris de la Protection civile qui avance la destruction de plusieurs arbres fruitiers, des oliviers, des hectares de forêts, d’arbustes, des entités d’élevages, de maisons touchées.
B. Khider