Ras Bouira

Ras-Bouira : A quant la sortie du tunnel !

Implanté à l’extrême est de la commune de Bouira, il compte parmi les quartiers les plus peuplés de la municipalité à côté de son voisin Oued Hous, Ras Bouira demeure marginalisé par les autorités locales en dépit des multiples doléances qui leurs ont été adressées par les milliers d’habitants à travers les responsables de leur comité de quartier, mais aussi les nombreuses manifestations qu’ils organisent. Les habitants de Ras-Bouira ne savent toujours pas à quel saint se vouer pour voir enfin les travaux d’amélioration urbaine, qui sont pourtant engagés dans l’ensemble des quartiers de la commune de Bouira depuis plusieurs mois, arriver dans leur quartier. Selon les habitants de ce quartier populaire, le réseau de l’éclairage public est détérioré dans plusieurs rues et autres ruelles, les lampadaires suspendus sur les pylônes d’électricité dans ces endroits, ne servent depuis quelques mois que de décors. Ils ont cessé de fonctionner depuis longtemps, ce qui obligent les citoyens à rester cloués chez eux dès la tombée de la nuit par peur de mauvaises surprises, surtout que le quartier est connu pour le manque de sécurité et compte aussi parmi les points noirs pour les services de sécurité. Pour se rendre au quartier Ras-Bouira, les citoyens sont contraints de traverser un tronçon de la RN5, ce qui met leur vie en danger, surtout que cette route nationale connaît un grand trafique notamment aux heures de pointe. Ceux qui sont le plus exposés aux dangers de ce tronçon de la RN5 sont les enfants en bas âges qui fréquentent des écoles au centre ville de Bouira sis de l’autre côté de la route. Les habitants de Ras-Bouira ne cessent de réclamer la réalisation d’une passerelle dans cet endroit, mais en vain. Leurs doléances sont restées lettre morte au fond des terroirs des élus locaux, eux qui sont censés veiller sur la sécurité des citoyens. Sur le volet sécuritaire, les citoyens résidant au quartier Ras-Bouira exigent l’implantation d’une brigade de la gendarmerie ou une sûreté urbaine dans leur cité. La plus proche sûreté urbaine de ce quartier est située sur la route de Haizer, à proximité de l’unité de la Protection civile, soit à près de trois kilomètres de Ras-Bouira. Il convient de souligner enfin que Ras- Bouira compte parmi les quartiers les plus chauds de la commune de Bouira où vols et agressions sont signalés régulièrement. Voila donc des doléances citoyennes légitimes sur lesquelles les élus locaux doivent se pencher sans délais afin de les prendre en charge.
Omar Soualah