Gaz

Quatre membres d’une même famille périssent à Hussein Dey (Alger) : Le monoxyde de carbone tue aussi en été !

Le monoxyde de carbone continue à emporter, en silence, des vies humaines. Pourtant, en cette période estivale, personne n’aurait imaginé qu’un tel phénomène puisse se produire. Hélas, ce n’est pas uniquement en «haute saison» de l’hiver que le tueur silencieux frappe.

Et pour cause, le dernier incident en date rappelle combien la vigilance doit être de mise même lorsque l’on s’attend le moins à l’arrivée d’un drame, comme celui qui vient de décimer un couple et leurs deux enfants. En effet, quatre personnes, d’une même famille, ont été tuées, ce début de semaine, à Hussein Dey, suite à l’inhalation du gaz de monoxyde de carbone. L’incident meurtrier a détruit la vie d’un père de 42 ans, son épouse de 38 et leurs enfants, âgés de 7 et 9 ans, selon les services de la Protection civile.
Les dépouilles des malheureuses victimes ont été acheminées vers l’hôpital Mustapha Pacha, précise la même source. C’est un véritable drame, qui plus est, s’est produit, non pas dans une contrée lointaine du pays où la sensibilisation et les canaux de communication portent souvent moins, qu’ils le sont, en tout cas, dans les grandes citées urbaines. Mais, l’hécatombe est bel est bien arrivée dans la capitale ; Alger, où se concentre l’essentiel de la vie publique nationale.
Certes, un incident reste un incident, mais, faut-il qu’il y ait une vraie prise de conscience face à ce danger qui guette la vie de tous les jours des citoyens ? D’autant plus que, ces dernières années, la potentielle menace du gaz émanant d’appareils de chauffage est relevé d’un niveau, au même titre ou presque, que le sont les accidents de la route ou autres phénomènes endeuillant au quotidien des familles algériennes.
Devant cette situation préoccupante, la sensibilisation, lorsqu’encore elle est prise au sérieux, suffira-t-elle pour diminuer un tant soit peu le degré de mortalité de tels accidents ? Il y’a quelques semaines, le ministère du Commerce a dressé toute une batterie de mesures privilégiant l’aspect préventif pour éviter l’utilisation des appareils de chauffage non-conformes aux normes.
Ainsi, il était question de procéder à des contrôles systématiques sur ces «machines à tuer», que ce soit sur le marché ou bien sensibiliser le consommateur à ne pas acheter ces produits dans leur version «contrefaite».
Farid G.