Quand George Clooney googlise George Clooney

Pour la première fois de sa vie, et sûrement la dernière, George Clooney a googlisé «George Clooney». C’est avec le journaliste américain A.J Jacobs que l’acteur hollywoodien de 50 ans a écumé les onze millions de site internet citant son nom pour découvrir le meilleur du pire d’internet. De sa page Wikipédia à sa carrière sur Imdb, des fan-pages Facebook et autres vidéos collectors Youtube, rien n’a échappé à George Clooney. Dénouant le vrai du faux, le quinquagénaire a accepté de passer deux heures à regarder ce qu’Internet a à dire à propos de George Clooney.

Ainsi, en reprenant la lecture à voix haute de sa biographie Wikipedia, l’acteur valide la véracité des faits, en nuance d’autres («J’ai retrouvé mes bulletins. J’étais un bien meilleur élève que je ne pensais l’être. Je n’avais que des A et un B. Ce qui n’est pas mal») et rigole de certaines anecdotes : Wikipedia : «Michelle Pfeiffer et Nicole Kidman ont chacune parié 10 000 dollars qu’il serait père avant d’avoir 40 ans».
Il répond : «Je vous répondrai quand j’aurai 40 ans».  Puis c’est sur Imdb.com que le journaliste emmène Clooney.  De sa carrière, l’acteur nous apprend que le site américain retranscrit faussement sa première expérience cinématographique : «Ils n’ont pas ma première apparition». Il a fait ses véritables débuts dans un film sur les courses de chevaux intitulé Et c’est parti. Clooney raconte : «Je ne voulais même pas devenir acteur. Je traînais juste dans le coin avec mon cousin. Je leur louais ma voiture, une Monte Carlo, et je me faisais 50 dollars par jour. Ils m’ont donné un rôle de figurant.
Et Miguel m’a dit : ‘Viens à L.A. et deviens acteur’. J’avais passé l’été à couper du tabac, un travail très pénible. C’est ce qui m’a fait m’envoler pour Hollywood». Puis, de son rôle dans The Harvest en tant que «travesti doubleur» («Ce n’était pas supposé apparaître au générique, et puis soudain cet idiot de réalisateur met votre nom là-dessus. Merci, mec»),dont il est peu fier, à O’Brother ou encore Les Rois du désert, Clooney écume sa filmographie et ses casseroles jusqu’à en arriver aux critiques de Batman & Robin. Hilare face aux attaques, Clooney va jusqu’à reconnaître le bon mot de certaines diatribes : «C’est hilarant». Mais ce qu’il préfère regarder, ce sont surtout les sites qui s’attaquent à son physique.
Adorant plaisanter sur son look de vieux-beau, Clooney se retrouve à prendre sa défense sur la page Facebook «George Clooney N’EST PAS l’homme le plus sexy du monde», ironise sur sa prétendue chirurgie esthétique («Je me suis fait refaire les boules, cela dit. Je les ai faites dérider. C’est la nouvelle tendance à Hollywood – le lissage de boules.») et révèle enfin le mystère soulevé par le site www.CelebHeights.com : «Je mesure 1,81.5 m».
Beau joueur et peu pétulant, George Clooney conclut sa recherche «George Clooney» avec philosophie :»Le plus dur, c’est d’essayer de ne pas rectifier tout ce qui se dit sur Internet. Ce serait un travail à plein temps – faux, faux, faux, faux. Il faut juste vous dire : ‘Ok, je m’en fiche, allez-y’».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.Les champs obligatoires sont marqués par *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>