Huile d'olive

Production de l’huile d’olive à Tizi Ouzou : Un rendement «satisfaisant» qui atténue la contrainte de saisonnement

Un rendement satisfaisant d’huile d’olive par quintal de fruits triturés, enregistré durant cette campagne oléicole 2018/2019 à Tizi-Ouzou, permettra d’atténuer le phénomène de saisonnement (alternance de fortes et faibles récolte) qui caractérise la variété de l’olive Chemlal cultivée localement, a-t-on appris samedi de la direction des services agricoles (DSA).

Selon la chargée de la filière oléicole, Hadjih Samia, un rendement moyen de 17 litres d’huile produite par quintal d’olives triturés, permettra à la wilaya de Tizi-Ouzou de maintenir une bonne production du liquide jaune et qui est de l’ordre de plus de 9 millions de litres, selon les prévisions arrêtées pour cette campagne. «Avec ce rendement satisfaisant de 17 l/q, réalisé grâce aux bonnes pratiques culturales et de récoltes, observé par plusieurs oléiculteurs, le phénomène d’alternance de la production de la variété Chemlal qui constitue la majorité des oliveraies locales, sera atténué», a-t-elle observé. Les conseils donnés et appliqués par de nombreux oléiculteurs et oléifacteurs, lors des multiples campagnes de sensibilisation organisées par la DSA en collaboration avec ses différents partenaires, ont permis d’obtenir ce rendement satisfaisant, a souligné cette même responsable.
Il s’agissait des bonnes pratiques culturales, des techniques de récolte qui bannit le gaulage afin de préserver la production oléicole de l’année suivante, le stockages des olives dans des caisses et leur trituration dans les meilleurs délais afin de réduire la perte d’huile engendrée par un long stockage du fruit dans des sacs ce qui fait perdre jusqu’à 20% du rendement en huile. à relever que la baisse de la production d’huile d’olive cette année est due au phénomène de saisonnement, mais aussi aux pluies tardives tombées jusqu’au mois de juin dernier et qui ont fait tomber les fleurs. L’attaque de la mouche de l’olive n’aura pas un impact important cette année, comparativement à la saison 2017/2018 où la wilaya a réalisé une production de 13,5 millions de litres, a ajouté Mme Hadjih, relevant qu’il y a quelques années, le phénomène d’alternance faisait chuter de près de la moitié la production d’huile. Elle a indiqué que le verger oléicole de la wilaya est d’une superficie totale de 38 650 ha dont 33 512 ha en production. Jusqu’au 27 décembre dernier une superficie de 17 577 ha a été récoltée produisant près de 250.000 qx d’olives. Sur cette quantité de fruits récoltés, quelque 75 358 qx ont été triturés, ce qui a permis de produire, depuis le début de l’opération de trituration, mi-novembre passé, plus de 1,250 million de litres d’huile. La wilaya dispose d’un total de 450 huileries, dont 109 modernes. Sur ces 109 huileries modernes, 45 ont été subventionnées par l’Etat dans le cadre du Fond national de développement de l’investissement agricole. à ces huileries modernes s’ajoutent 57 semi-automatiques et 284 traditionnelles, a-t-on rappelé de même source.