Ligue-1-MC-Alger-ES-Sétif

Pour trancher la domiciliation des demi-finales : Les présidents des clubs qualifiés convoqués aujourd’hui à la FAF

Comme lors des demi-finales de la Coupe d’Algérie de la saison précédente, la polémique a repris de plus belle cette saison aussi au sujet de la domiciliation des demi-finales de la Coupe d’Algérie.

Le hasard a fait que deux clubs algérois soient présents dans ce dernier carré et qu’ils bénéficient de l’avantage de recevoir leurs adversaires du jour chez eux. Le MCA et le CRB, puisque c’est d’eux qu’il s’agit, vont donc affronter l’ESS et l’USMBA respectivement. Alors que la commission d’organisation de la Coupe d’Algérie a prévu de programmer les deux matchs au stade du 5-juillet pour permettre à un grand nombre des supporters des deux clubs d’y assister, voilà que les concernés refusent catégoriquement cette option.
Pas plus tard que jeudi passé, le premier responsable des Vert et Rouge mouloudéens, Omar Ghrib, a réitéré la position de son club dans ce registre, en affirmant que le Doyen recevra à Bologhine l’Entente et nul part ailleurs. Même son de cloche chez les dirigeants du CRB, qui insistent à leur tour pour accueillir l’USMBA dans leur antre préféré du stade du 20-août.
L’attitude des responsables mouloudéens et belouizdadis n’ont évidemment pas plu à leurs homologues de leurs deux adversaires. Aussi bien Hassen Hamar qu’Abdelghani El Hemami, respectivement présidents de l’ESS et de l’USMBA, ils ont, tous les deux, contesté la décision des deux formations algéroises, non sans s’en remettre à la FAF espérant que cette dernière y intervient.
En tout cas, la réaction des nouveaux locataires de l’auguste maison de Dely Brahim ne s’est pas fait attendre.
La preuve, la première structure footballistique nationale a appelé pour aujourd’hui à une réunion urgente regroupant les présidents des quatre clubs. L’on devra ainsi s’attendre à ce que le président de la FAF, Kheireddine Zetchi, tente de convaincre les patrons du MCA et du CRB de déplacer la partie au stade du 5-juillet, une tentative qui risque d’être vouée à l’échec en se référant à la position des deux présidents en question qui, faut-il le dire aussi, font l’objet d’une grosse pression de leurs supporters qui refusent, eux aussi, de jouer dans le temple olympique. Face à cette situation, il n’est pas à écarter de voir la commission d’organisation de la Coupe d’Algérie que préside Ali Malek s’appuyer sur les règlements de la Coupe d’Algérie, qui lui donnent le droit de domicilier les matchs à partir du dernier carré, pour trancher le dossier. Affaire à suivre..
Hakim S.