Belaïli

Plus que jamais déterminé à quitter Al Ahly Saoudi : Belaïli se rapproche de Galatasaray

Ayant jusque-là privilégié l’aspect financier sur celui sportif, comme le traduit son engagement l’été dernier avec le club saoudien d’Al Ahly alors qu’il aurait pu opter pour un club européen, l’international algérien Youcef Belaïli semble cette fois-ci se résigner à s’accorder une deuxième chance du côté du vieux Continent.

En effet, selon l’entourage de l’enfant d’Oran, ce dernier se dit prêt à faire des concessions sur le plan financier pour prouver sa valeur sportive dans un très bon championnat.
Voilà donc qui conforte l’hypothèse de voir l’aventure de Belaili avec Al-Ahli Saudi prendre fin cet été. D’ailleurs, et selon la même source, l’international algérien aurait officiellement demandé son bon de sortie. Il aurait même demandé à son club de supprimer son nom de la liste des joueurs participant à la Ligue des Champions asiatique. Une décision somme toute attendue au vu des nombreux problèmes rencontrés par le joueur au cours de sa première saison saoudienne, lui qui a joué 17 matchs pour 5 buts et trois passes décisives. Concernant sa prochaine destination, tout indique qu’elle serait l’Europe, sauf que pour le moment l’intéressé lui-même préfère ne rien dire de plus.
Certes, des clubs du Golfe, comme Al Duhail et Al Sadd, tous les deux pensionnaires du championnat qataris ont déjà émis le vœu de racheter le contrat du joueur, mais ce dernier serait plutôt intéressé par un retour en Europe, histoire de se racheter de son court passage raté à Angers. À ce propos d’ailleurs, l’on parle de plus en plus d’une piste sérieuse en Turquie pour Belaïli. Il s’agit du géant Galatasaray, où évolue son compatriote Sofiane Feghouli, surtout après que l’ancien joueur du MCO s’est fait remarquer ces dernières heures en s’abonnant à la page officielle du champion de Turquie en titre. Une chose est sûre à 28 ans c’est le moment où jamais pour Belaïli afin de retenter sa chance dans un championnat européen et confirmer ainsi le retour au premier plan intervenu après sa brillante participation à la Coupe d’Afrique des nations de l’été dernier en Egypte. Durant ce tournoi africain, et de l’avis des spécialistes, il était tout simplement l’un des joueurs clés de l’échiquier de l’entraîneur national Djamel Belmadi, rappelle-t-on. D’ailleurs, ses performances en terres égyptiennes lui ont valu des contacts de clubs français et espagnols, sauf qu’à l’époque il a préféré l’argent des Saoudiens d’Al Ahly au challenge sportif. Reste à savoir maintenant si les Turcs ou un autre club européen seront en mesure de répondre favorablement aux exigences de la direction du club saoudien qui ne va sans doute pas brader son joueur après avoir déboursé une grosse somme pour se l’offrir de l’ES Tunis.
Hakim S.