Kif

Plus de 1,5 quintal de kif traité saisi par la police de Tlemcen

Les services de la police de Tlemcen ont saisi, lors de deux opérations distinctes, 1,67 quintal de kif traité et arrêté 6 individus, a indiqué mercredi un communiqué de la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN). La première opération menée par la police judiciaire de Tlemcen s’est soldée par la saisie d’une quantité de 87 kg de kif traité et l’arrestation de 5 suspects. Lors de la deuxième opération, les éléments de la brigade mobile de la police judiciaire de Béni-Boussaïd (Tlemcen) ont saisi une quantité de 80 kg de kif traité et arrêté un (01) suspect. Par ailleurs, les services de la police judiciaire de Tlemcen ont démantelé un réseau criminel dangereux spécialisé dans le trafic international de véhicules, faux et usage de faux en écritures administratives et certificats, contrefaçon de sceaux de l’Etat et abus de pouvoir. Cette opération a permis l’arrestation de 6 mis en cause et la saisie de 24 véhicules de différentes marques.

Les produits agricoles algériens à l’honneur à Bordeaux
Les produits agricoles algériens sont à l’honneur dans la ville de Bordeaux, à l’occasion des « Journées Algérie » organisées dans cette ville française du 10 au 13 octobre, a indiqué mercredi le ministère de l’Agriculture, du Développement rural et de la Pêche dans un communiqué. Organisé au niveau de la Chambre de commerce et d’industrie Bordeaux-Gironde, la manifestation intervient dans le cadre d’un partenariat entre le consulat d’Algérie à Bordeaux, la région Nouvelle-Aquitaine, la mairie de Bordeaux et la Chambre de commerce et d’industrie de Bordeaux-Aquitaine. A l’occasion de cet événement, le Groupe d’entreprises publiques algériennes de valorisation des produits agricoles (GVAPRO) présentera plusieurs produits agricoles algériens. Dans le cadre de la mise en valeur de la qualité et de la diversité des produits agricoles nationaux, des produits du terroirs seront présentés pendant la manifestation tels que des produits oléicoles, des dattes, des figues sèches ainsi que d’autres fruits et légumes et leurs dérivés, précise la même source. Par ailleurs, une exposition et une exposition-vente de produits nationaux ponctuera les « Journées Algérie » avec pour objectif de « mettre en lumière le potentiel économique algérien et promouvoir les investissements, notamment dans le secteur de l’agriculture et l’agro-alimentaire », a fait savoir le ministère. En marge de cet événement, le « GVAPRO » prendra part à une rencontre économique sous le thème « Algérie-France : Opportunités d’investissements et de partenariats », indique le communiqué. Pour rappel, le Groupe « GVAPRO » est issu de la restructuration des capitaux marchands de l’Etat. Il dispose de six (6) entreprises publiques économiques et de 74 fermes agricoles à travers le pays.

Incendie «mineur» au complexe agro-industriel de Cevital à Béjaïa
Un incendie jugé mineur s’est déclaré, mardi en fin de journée au complexe agro-industriel du groupe Cevital avant d’être maitrisé une demi-heure plus tard, a rapporté mercredi la Protection civile. Le feu s’est déclaré dans un hangar de stockage vide. Quelques équipements, dont un bras élévateur, un tapis roulant et une petite quantité de sucre roux ont été détruits, a-t-on indiqué. D’origine inconnue, l’incendie s’est déclaré vers 18h00 et a été maitrisé au bout d’une demi-heure grâce à la mobilisation des secours internes de l’entreprise et de la Protection civile, qui, immédiatement après l’alerte, a dû engager une soixantaine d’intervenants, un dizaine de camions anti-feu, un camion échelle, une ambulance et plusieurs véhicules de liaison, a-t-on précisé. L’incendie n’a pas fait de victimes, ni de dégâts en état d’affecter le fonctionnement régulier de la raffinerie de sucre, contrairement à un incident similaire survenu en octobre 2017, qui avait provoqué la destruction d’un hangar de stockage de 50.000 tonnes de sucre roux et de nombreux équipements, ayant nécessité l’arrêt de la production de sucre plusieurs semaines durant.

En Thaïlande, une université a été entièrement construite avec des conteneurs
Le centre international du développement durable, une école internationale du nord de la Thaïlande, a été construit avec 17 conteneurs du port de Bangkok, recyclés en un bâtiment de trois étages.
Ils ont joint l’acte à la parole. Une école thaïlandaise spécialisée dans le développement durable, le centre international du développement durable (ISDSI pour l’acronyme anglais) va construire un campus 100 % écoresponsable. Celle-ci vient d’accueillir ses premiers étudiants pour cette rentrée 2018 dans la luxuriante campagne de la région de Chiang Mai, au nord du pays. Il y sera dispensé une batterie de cours et de séminaires sur l’écologie par des professeurs américains et thaïlandais. Provenant de l’immense port de Bangkok, 17 conteneurs d’expéditions ont été utilisés pour bâtir le bâtiment principal de trois étages.
«Il existe de nombreux moyens de construire un campus écologique, écrit l’école sur son site internet. Nous aurions pu choisir de l’argile, des blocs de paille ou du bambou. Mais nous avons préféré les conteneurs provenant directement du port de Bangkok pour notre centre. En les retirant de la grande boucle du gaspillage, ils vont nous permettre de donner l’exemple, pour savoir comment se servir des centaines de milliers d’autres conteneurs qui dorment dans l’hémisphère sud.»
Ce projet de construction a nécessité pas moins de neuf mois de travail, principalement pour ne pas abîmer les arbres alentours. Le design intérieur des conteneurs a été particulièrement léché, comme en témoigne la vidéo de présentation de l’école. L’ensemble des portes et des fenêtres a, par ailleurs, été construit grâce à l’acier d’autres conteneurs. Même les boîtiers de climatisation, indispensables dans cette région, ont été récupérés d’un autre bâtiment pour être reconstruits ici.

Ooredoo récompense les majors de promotion de l’université Abdelhamid-Mehri – Constantine 2
Opérateur technologique pleinement engagé dans la valorisation du potentiel des universitaires algériens, Ooredoo a sponsorisé la cérémonie d’ouverture de l’année universitaire 2018-2019 de l’Université Abdelhamid Mehri – Constantine 2, organisée cette semaine au niveau de l’université.
Durant cette cérémonie, Ooredoo a félicité les étudiants de l’université de l’Est et a offert des récompenses aux majors de promotion de l’année universitaire 2017-2018 en Licence et en Master de différentes spécialités.
Cette initiative de Ooredoo s’inscrit dans le cadre de son programme tStart et du partenariat scellé avec l’Université Abdelhamid- Mehri – Constantine 2, qui vise à promouvoir et à encourager l’émergence de jeunes porteurs de projets innovant,s en mettant à leur profit son expérience et son savoir-faire technologique.
Pour rappel, le programme tStart de Ooredoo lancé en 2013, permet de soutenir et d’accompagner les jeunes entrepreneurs dans la création de leurs startup technologiques au sein de ses incubateurs.
À travers cette action, Ooredoo confirme sa volonté de valoriser les compétences locales et d’accompagner les projets innovants à forte valeur technologique, afin de contribuer à l’enrichissement du tissu économique algérien.

Alger : saisie, à Rouiba, de 2 kg de cannabis et d’une quantité de comprimés psychotropes
La brigade de la police judiciaire relevant de la sûreté de la circonscription administrative de Rouiba a saisi récemment 2 kg de cannabis et une quantité de comprimés psychotropes, suite à l’arrestation de deux suspects, a indiqué un communiqué de la cellule de communication et des relations publiques de la sûreté de wilaya d’Alger. Lors d’une patrouille de la brigade de la police judiciaire relevant de la sûreté de la circonscription administrative de Rouiba, un véhicule stationné à proximité du stade olympique, à bord duquel se trouvait un jeune de 20 ans, a attiré l’attention des policiers qui l’ont soumis à la fouille. Un comprimé psychotrope a été trouvé en possession du mis en cause et l’enquête a mené à la saisie au domicile du mis en cause de 2,1 kg de cannabis et de 35 comprimés psychotropes, indique-t-on de même source.
Le mis en cause, qui s’est avéré être un dealer, a reconnu que les quantités saisies ont été obtenues d’un autre individu qui a été arrêté suite à une filature, ajoute le communiqué. Après finalisation de la procédure légale en vigueur, le suspect a été présenté devant le procureur de la République territorialement compétent, conclut le communiqué.