coifurep3

PLAN DÉCONFINEMENT / LA PREMIÈRE PHASE ENTAMÉE DEMAIN : Reprise progressive de l’activité commerciale

Le gouvernement a arrêté la feuille de route de sortie du confinement qui est à la fois « progressive » et « flexible » et dans laquelle des recommandations ont été émises par l’autorité sanitaire.

Ce plan annoncé jeudi par le Premier ministre, Abdelaziz Djerad, prévoit, outre l’élaboration de guides de règles sanitaires à observer pour chaque secteur et activité économique, la mise en place d’un dispositif renforcé de surveillance sanitaire basé sur une stratégie de détection précoce et appuyée par un dépistage ciblé.
En effet, le plan de sortie progressive du confinement, qui sera entamé à partir du 07 juin, sous la forme de levée ou d’aménagement du confinement sanitaire partiel en vigueur, tiendra compte de l’évolution de la situation épidémiologique à l’échelle nationale et de chaque wilaya à travers des indicateurs pertinents, notamment le taux de reproduction dit R (t) inférieur à 1, et le flux journalier des nouveaux cas d’infection enregistrées. Parallèlement, et pour maintenir la vigilance à tous les niveaux, il sera procédé à la mise en place d’un dispositif renforcé de surveillance sanitaire, qui sera orienté en priorité vers les wilayas concernées par la levée de la mesure du confinement sanitaire, avec une stratégie de détection précoce, notamment au niveau d’éventuels foyers ou clusters qui risquent d’apparaitre à tout moment. Ce dispositif sera appuyé par un dépistage ciblé de tous les cas suspects et de leurs contacts, ce qui est essentiel pour casser la chaîne de transmission du Covid-19.
Dans un communiqué, le premier ministre a affirmé que la reprise des activités économiques, commerciales et de services sera conditionnée par le strict respect, sur les lieux de travail et de regroupement, des mesures strictes de prévention sanitaire. Aussi, les protocoles sanitaires de prévention dédiés à chaque activité devront être scrupuleusement respectés et appliqués par l’ensemble des opérateurs, commerçants, clients et usagers. Cependant, le plan de reprise progressive des activités économiques, commerciales et de services sera dans un premier temps déployé en deux phases : « la première débutera demain et la seconde prendra effet à partir du 14 juin ». Par ailleurs, le gouvernement a autorisé la reprise de l’activité du secteur du BTPH, y compris les activités de sous-traitance et les bureaux d’études (architecture, urbanisme, génie civil), avec l’organisation du transport du personnel, à la charge des entreprises, qui sera autorisé à circuler sur l’ensemble du territoire national de 05h00 du matin jusqu’à 19h00, dans le respect des consignes sanitaires et de sécurité édictées en la matière. « La relance des travaux sur les chantiers est subordonnée au respect, par les employeurs, de la disponibilité des équipements de protection individuelle des travailleurs (masques, gants, casques), à la planification des travaux de façon à respecter la distanciation physique et lorsque c’est le cas, à l’organisation des conditions de leur hébergement et de leur restauration rapide, qui doit tenir compte des consignes de distanciation physique, d’hygiène et de désinfection régulière des locaux et des lieux. De même que l’utilisation des moyens de transport des travailleurs, d’engins et de véhicules de chantier, doit répondre aux exigences des protocoles sanitaires, particulièrement le nettoyage régulier et la désinfection quotidienne », exige Djerad.

Le transport reste à l’arrêt
Dans sa feuille de route de sortie du confinement, le premier ministre, Abdelaziz Djerad, n’a pas cité dans la liste la reprise des transports lors de cette période, se contentant d’indiquer « la reprise de certaines activités de transport par taxi, dont l’organisation sera précisée en temps opportun ». Enfin, le premier ministre a précisé que « le défi principal auquel nous devons faire face collectivement, (pouvoirs publics, corps médical, commerçants, opérateurs et citoyens) c’est de ne pas assister à la remise en cause des résultats obtenus en matière de stabilisation de la situation épidémiologique au prix de lourds sacrifices humains et des efforts endurés et déployés par la Nation toute entière », indiquant que les mesures de sortie du confinement ne doivent en aucune manière signifier un retour à la vie normale, mais bien au contraire inciter à la prudence et à la vigilance car la menace de l’épidémie demeure omniprésente.
Sarah Oubraham