Soldes

Période des soldes d’hiver : Vers une opération obligatoire à tous les commerçants

L’opération de vente en solde pour liquidation de stocks en magasins connait un grand succès en Algérie, notamment au niveau des grandes villes du pays. Les grandes surfaces et centres commerciaux profitent de cette période pour passer en solde des quantités énormes de produits invendus…Maintenant, si l’opération s’avère des plus fructueuse pour les commerçants, le consommateur, en revanche, est parfois «pris au piège» par l’arnaque des prix.

Ainsi, au cours d’une conférence de presse, tenue hier à Alger, au siège de l‘Association nationale des commerçants et artisans, le représentant du ministère du Commerce, Gatt Belkacem a précisé que : « l’organisation de ces ventes en soldes constitue une opportunité importante pour les commerçants, ainsi que pour les opérateurs économiques de dynamiser et promouvoir leurs activités, tout en offrant aux consommateurs, l’occasion de bénéficier d’un choix plus varié et à des prix promotionnels des biens et services.» Ce responsable a appelé les commerçants à déposer leurs dossiers par voie électronique pour l’obtention d’une autorisation avant d’entamer l’opération dans le délai précis par la réglementation  «à l’avenir, cette opération sera obligatoire sur l’ensemble des commerçants, d’ailleurs, le ministère du Commerce facilite la tache pour eux, l’autorisation sera délivré aux commerçants le même jour du dépot du dossier.» Tout en ajoutant : « les commerçants qui veulent participer aux soldes devront déposer des demandes d’autorisation comportant une copie du registre de commerce ou du registre de l’artisanat et des métiers, une liste détaillée de la quantité de marchandise soldée, des rabais devant être appliqués et du prix initial de la marchandise ainsi que les factures d’achat de la marchandise soldée. » Il a fait savoir que  « les soldes ne peuvent concerner que les marchandises acquises par les commerçants au moins trois mois avant le début de la période des soldes.» Le conférencier a rappelé que : « cette année, les soldes d’hiver débutent à Alger le 18 janvier 2018 et se terminent le 28 février. Pour les autres wilayas, elles sont soumises à une réglementation différente », précisant que « seuls les walis peuvent désigner la période des soldes. » Pour sa part, Hadj Tahar Boulenouar, président de l’Association nationale des commerçants et artisans algériens a dit que  « les soldes connaissent un succès croissant auprès des consommateurs. Le but de cette opération de vente en soldes est de stimuler le tissu commercial et de renforcer la concurrence sur le marché pour offrir aux commerçants l’occasion de promouvoir leurs activités et aux consommateurs d’acquérir des produits à bas prix dans un cadre réglementaire », tout en soulignant que  «nous voulons que cette opération soit généralisée dans tout le pays, et sur tous les produits. En plus des articles vestimentaires qui sont les plus vendus durant cette période, estimée à six semaines.
Les produits électroménagers et les meubles sont aussi concernés par cette opération. » Il ajoute que les soldes contribuent à créer de la concurrence entre les commerçants, attirer la clientèle, épuiser les stocks de marchandises des commerçants pour de nouvelles collections et promouvoir la culture de ventes en soldes en vue d’en faire un acte commercial ancré dans les pratiques et conduites du consommateur et du commerçant.
Mohamed Wali