Une délégation médicale turque à la rescousse des blessés à Ghaza

Palestine : Une délégation médicale turque à la rescousse des blessés à Ghaza

Une délégation de l’Organisation turque «Médecins de la terre» assure depuis lundi, des interventions chirurgicales au niveau des services d’orthopédie et de pédiatrie relevant de l’hôpital al-Shifa, dans la ville palestinienne de Ghaza, ont rapporté des médias.

Ainsi, cinq médecins dont un anesthésiste, deux pédiatres spécialisés en urologie et deux orthopédistes, se trouvent pour six jours dans la bande de Ghaza depuis dimanche. «La délégation médicale, composée de médecins, a entamé, lundi, en collaboration avec les médecins locaux, la réalisation d’interventions chirurgicales, dans l’hôpital al-Shifa à Gaza», a déclaré le directeur des programmes au sein de l’Organisation, Safa Shimshak cité par l’agence de presse Anadolu. «Les interventions se poursuivront tant que possible et jusqu’à la date de départ de la délégation, dimanche prochain», a-t-il ajouté. Le nombre de personnes qui bénéficieront de ces actes chirurgicaux, sera déterminé selon le même responsable, «au cas par cas et selon la durée que nécessite l’intervention pour chaque malade ou blessé». Pour sa part, le médecin pédiatre Ali Dokugu a déclaré à Anadolu que son équipe médicale qui a entamé les chirurgies lundi, « a mis en place un plan de travail de six jours». «Nous souhaitons réaliser des opérations chirurgicales pour les cas compliqués, dont le nombre dépend de la nature du cas et de la durée de l’intervention pour chaque patient», a-t-il souligné. Le déplacement de cette équipe intervient pendant que plus de deux millions d’habitants de la Bande de Ghaza souffrent de conditions de santé très détériorées, causées par le blocus israélien maintenu depuis douze ans. L’agence palestinienne de presse Wafa fait état de plus de 369 blessés, en plus de nombreux tués, parmi des manifestants palestiniens qui participaient à une marche de retour dans l’est de la ville de Ghaza. Depuis le 30 mars dernier, des milliers de Palestiniens se rassemblent à proximité de la barrière érigée par l’occupant israélien à Ghaza dans le cadre de la «Marche du Grand retour» pour le droit au retour des Palestiniens sur les terres dont ils ont été chassés en 1948. Ainsi, 135 Palestiniens ont été tués par des tirs israéliens lors de manifestations pacifiques et 15.000 autres ont été blessés . Parmi eux, environ de 370 se trouvent dans un état critique, avait déclaré dimanche dernier, le porte-parole du ministère palestinien de la Santé, Achraf al-Qodra, à l’Agence de presse Anadolu. Quelque 119 blessés dont six enfants, ont été transférés dans des hôpitaux pour recevoir les soins nécessaires, alors que 277 autres ont été traités sur place.
Des médecins et des journalistes figurent également parmi les personnes blessées par l’armée israélienne qui a tiré des obus et des balles réelles contre les manifestants palestiniens, a souligné Wafa. Les Palestiniens protestent également contre le blocus imposé à leur territoire depuis 2007. Les manifestations ont culminé le 14 mai quand au moins 62 Palestiniens ont été tués alors que des milliers protestaient contre le transfert ce jour-là de l’ambassade des Etats-Unis à El-Qods occupée.