opep

OUVERTURE DU SOMMET DE L’OPEP AUJOURD’HUI À VIENNE : Vers la prorogation de l’Accord jusqu’à fin 2020

Les 14 pays membres de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et les dix pays signataires de l’Accord de réduction de niveau de production de pétrole se retrouvent autour d’une table, aujourd’hui et demain, à Vienne, pour discuter de la suite à donner à l’Accord en question, en vigueur, pour rappel jusqu’à mars 2020. La commission économique de l’organisation avait envoyé un signal fort indiquant jeudi dernier que le marché du pétrole serait «équilibré» en cas de maintien, en 2020, des limitations actuelles de production. L’Opep et ses partenaires, dont principalement la Fédération de Russie, devraient, sans nul doute, s’entendre une nouvelle fois sur le maintien de la prorogation de l’accord de réduction de leur niveau de production de brut, sur fond du cours des évènements sur la scène internationale, relatif aux tensions commerciales et stratégiques. Selon des analystes, la voie empruntée jusque-là, par l’OPEP+ relative à la réduction du niveau de production de l’or noir pourrait être prolongée jusqu’à juin, à l’occasion du sommet de Vienne aujourd’hui, des membres du cartel et leurs partenaires, voire même jusqu’à la fin de l’année 2020. Les experts de Vitol Group, le plus grand négociant en pétrole indépendant au monde, s’attendent, ont-ils fait savoir, à ce que la production américaine augmente de 700 000 barils par jour entre décembre 2019 et décembre 2020, contre une croissance de 1,1 million de barils par jour de fin 2018 à fin 2019. Il est à rappeler que depuis 2016, l’Organisation de l’OPEP et ses partenaires se sont engagés pour une limitation volontaire de leur production afin de soutenir les cours de l’or noir et assurer la stabilité du marché. Prenant en compte le ralentissement de la croissance mondiale, la non conclusion à ce jour, d’un accord mettant un terme aux tensions commerciales, entre Pékin et Washington, des stocks encore abondants et des prix toujours fragiles, l’Opep et ses partenaires, devraient, une nouvelle fois, prolonger la réduction de leur niveau de production de brut. Il faut rappeler que la réunion d’aujourd’hui à Vienne, se tient à quelques semaines avant la présidence de l’’Algérie de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), dès janvier 2020. Il faut par ailleurs rappeler que l’Arabie saoudite souhaite, selon certains analystes, convaincre les membres de l’Opep d’accroître de 400 000 barils supplémentaires par jour les coupes actuelles, pour les porter à 1,6 million de barils (mbj), par rapport au niveau de production d’octobre 2018. Souhait de Ryad qui aura du mal à avoir un écho, lors de la rencontre de Vienne, aujourd’hui, de l’OPEP +, signataires de l’Accord, qui, pour des acteurs et observateurs du marché, tablaient jusqu’à présent sur un maintien de celui-ci jusqu’à la fin de l’année prochaine, pour éviter une situation de surplus et ses conséquences baissières sur les prix de l’or noir.
Karima B.